Failed State

Failed State? qui peut se traduire par État en échec, est un terme qui désigne un état ou un territoire critique, qui ne peut pas répondre aux besoins de sa population.

Reconnaître un état en échec

Concrètement, plusieurs cas précis peut décrire un pays ou un territoire comme Failed State. Ces indicateurs sont:

  • la présence d’une corruption généralisée.
  • l’absence de services publics essentiels comme des écoles, des hôpitaux….
  • la légitimité d’un gouvernement remise en question.
  • un gouvernement faible qui exerce un pouvoir quasi-inexistant et qui ne peut résoudre des problèmes majeurs comme une guerre ou une épidémie.
  • la présence de nombreux réfugiés ou d’importants déplacements de population.

Failed States Index

failed state index 2014

Dix premiers du classement 2014

Depuis 2005, l’organisation Fund for Peace publie annuellement The Failed States Index, qui classe tous les pays membres des Nations Unies. Le classement se base sur douze variables comprenant quatre indicateurs sociaux, deux indicateurs économiques et cinq indicateurs politiques. Une note comprise entre O et 10 est donnée à chacune des variables. Plus la note finale est grande, plus l’état est considéré comme Failed State.

Le cinq premiers du classement 2014 ont été considérés avec un niveau de « très haute alerte ». Notons que la France est considérée comme très stable et pointe à la 160e place (sur 178). Toujours d’après le classement, le pays européen le moins stable serait la Géorgie, loin devant son voisin frontalier, la Russie. Vous pouvez découvrir le classement intégral ici.

Vous pouvez trouver ci-dessous la carte 2014 du Failed States Index (n’hésitez pas à cliquer dessus pour l’agrandir):

failed state index 2014 carte

 

Le rapport avec CHERUB

Comme dévoilé dans cet article, le tome 17 de CHERUB porte le nom provisoire de Failed State. Il est donc fort probable de retrouver Ryan, James et/ou Ning dans un pays très dangereux comme en Afrique centrale ou au Moyen-Orient.

Notons que des tomes de CHERUB se sont déjà retrouvés dans des pays dangereux notamment dans la Trilogie Aramov. Ainsi, nous avons pu découvrir le Mexique, le Kirghizistan ou le Botswana à travers les aventures de Ryan et d’Ethan.

Luc Mayefski

HB Tome 3 - PocheLuc Mayefski est un personnage secondaire de la série Henderson’s Boys et est aussi l’un des premiers agents de l’histoire de CHERUB. Né en 1928, il apparaît pour la première fois dans L’Armée Secrète.

Description 

A l’inverse des autres agents, Luc fait tout pour être détesté. Il cherche volontiers à provoquer ses camarades, qui le méprisent logiquement. Ainsi et ce dès son apparition dans la série, Robert Muchamore insiste régulièrement sur la rivalité qui oppose Luc à Paul Clarke:

Luc, un agent âgé de treize ans, était installé près de la porte. Il portait une tenue identique à celle de Paul, mais la comparaison n’allait pas plus loin. Si ce dernier était filiforme, son camarade, étonnamment musclé, flirtait avec l’embonpoint. […]
– Alors, Paul, lança Luc sur un ton méprisant, comment vont tes pauvres petites chevilles ? Ce n’était pas trop dur, de s’occuper des araignées, bien au chaud, pendant qu’on en bavait à l’entraînement. Page 59, Tome 3

Nous pouvons le revoir dans Opération U-Boot, Tireurs d’élites et L’Ultime Combat.

Après la guerre

Dans l’épilogue finale du tome 7, Robert Muchamore s’attarde sur Luc Mayefski et nous livre un très long paragraphe:

« Après le démantèlement du premier CHERUB, Eileen McAfferty remua ciel et terre pour offrir à Luc une éducation convenable. Après une longue série d’échecs, il réussit l’examen d’entrée d’un pensionnat britannique. Il en fut exclu quelques semaines plus tard en raison de violences physiques et psychologiques exercées sur de jeunes camarades et d’un coup de tête porté à son professeur d’éducation physique. HB T7 - GF
Livré à lui-même, sans emploi ni logement, Luc dut survivre tant bien que mal dans les rues de Londres. Il trouva bientôt du travail en tant que collecteur de dettes au service d’un groupe d’usuriers. 
Les bombardements allemands ayant provoqué une grave crise du logement, le gouvernement avait ordonné un gel des loyers. Il se mit au service de propriétaires souhaitant expulser les locataires protégés par cette loi. Quelques années plus tard, ses économies lui permirent d’abandonner ce travail d’homme de main et de développer sa propre activité dans le domaine immobilier.
Se trouvant à la tête d’une entreprise prospère, il fit tout son possible pour faire oublier son passé de gros bras et se présenter comme un respectable magnat. Tous ses efforts furent réduits à néant lorsqu’un journal fit paraît un article le présentant comme l’homme d’affaires le plus corrompu d’Angleterre. La justice ayant pris le relais des médias, il écopa d’une peine de cinq ans de prison pour violences, fraude à l’assurance et complicité d’incendie volontaire. Durant son incarcération, sa société fut gérée par un comptable véreux qui détourna la quasi-totalité de sa trésorerie. Luc fut relâché en 1968. Il se déclara en faillite deux mois plus tard.
Ruiné et discrédité, il quitta l’Angleterre pour l’Espagne et entama une nouvelle carrière dans l’immobilier. Au début des années 1980, il vivait une existence paisible dans une vaste villa, au bord de mer, avec sa compagne et leurs deux filles.
En juin 1984, alertés par des cris, les voisins alertèrent les autorités. Après avoir trouvé l’amie de Luc sauvagement battue, les motards de la police se lancèrent à ses trousses. Dans la course-poursuite qu s’ensuivit, il perdit le contrôle de son véhicule et percuta un camion circulant en sens inverse.
Il n’avait que cinquante-cinq ans. Il laissa deux filles, ainsi qu’un fils issu d’une précédente liaison.« 

Mr Thomas

Mr Thomas (on ne connait pas son prénom) est un personnage des Henderson’s Boys faisant parti de « l’univers » de Marc Kilgour.

Son histoire

Mr Thomas apparaît pour la première fois au chapitre trois de L’évasion, le premier tome d’Henderson’s Boys. Il est alors le directeur de l’orphelinat où vivait Marc. Il n’hésitait pas à battre les orphelins, faisant de lui un homme violent et détesté.

La porte du bureau, de l’autre côté du couloir, s’ouvrit et le directeur, un homme solidement bâti, apparut en tenant par le cou un enfant de sept ans en pleurs prénommé Jean. D’un geste brusque, il envoya valdinguer le jeune garçon qui s’affala sur le dallage de la cuisine. Visiblement content de lui, il passa sa main sur son crâne chauve et luisant.
Sœur Madeleine regardait d’un air horrifié les zébrures écarlates dans le dos du garçon.
– Badigeonnez de la teinture d’iode sur ses coupures ma sœur, ordonna M. Thomas, pendant que Jean s’accrochait au bord de la table pour se relever. Toi, ajouta-t-il, si tu mouilles encore ton lit, tu dormiras dehors dans le poulailler. Pages 28-29

Nous le retrouvons quatre tomes plus tard, dans Le Prisonnier. Il profita de l’invasion allemande pour collaborer et grimper dans l’échelle sociale, lui permettant de diriger le service des réquisitions de la préfecture. S’habillant richement et ornant fièrement une francisque (symbole adopté par le gouvernement de Vichy), il mena la vie dure à Morel et sa ferme:

Lorsque mes ouvriers agricoles ont été réquisitionnés pour partir à la guerre, il (Mr Thomas) a exigé des sommes folles en échange des services des résidents de l’orphelinat. Comme chacun a pu le constater, son train de vie a grimpé en flèche, preuve qu’il détournait une grande partie de cet argent. Lorsque l’archevêché a découvert le pot aux roses, Thomas s’est convaincu que je l’avais dénoncé […]. Pages 175-176

Francisque

Depuis, Mr Thomas envoya régulièrement ses agents du service de réquisition pour vérifie que Morel ne cacha pas une partie de sa production.

Ils ont épluché mes registres, fouillé les granges et compté les choux-fleurs. Un jour, ils ont même pesé le fumier pour s’assurer que je ne possédais pas davantage de bétail que je n’en déclarais. Page 175

Heureusement, ses agissements s’arrêtèrent dans Tireurs d’élites. Et pour cause:

 A l’instant où Marc se saisissait d’une lourde poêle à frire […], Thomas, percevant un mouvement du coin de l’œil, fit volte-face […].
– Toi ! gronda-t-il, les yeux grands comme des soucoupes. Sale petit bâtard insolent.
[…] Lorsque Thomas passa à l’attaque, Marc esquiva sa charge puis lui asséna un formidable coup de poêle au niveau de la tempe.
L’homme s’effondra comme une masse. Page 209

Après lui avoir donné deux capsules de cyanure, Marc maquilla la scène pour faire croire à un suicide. Preuve du succès, la gendarmerie française n’a jamais cherché un meurtrier.

C’est ainsi que succomba Mr Thomas, traître à la nation et un crapule de la pire espèce.

Sa maison

Vous pouvez découvrir la maison de Thomas mais également les alentours dans ce fichier.

Organisation Todt

Fritz Todt

L’Organisation Todt était un groupe nazi créé pour enrôler les chômeurs et les faire travailler sur des constructions de bâtiments. Elle tire son nom du créateur de l’organisation, Fritz Told qui l’a fonda en 1938.

Après les nombreuses conquêtes territoriales d’Hitler, l’Organisation s’agrandit en enrôlant, de force si besoin, les prisonniers et les déportés étrangers. Presque toute les constructions militaires furent réalisées par cette organisation. Cela peut aller des simples routes ou voies ferrées à de grands projets comme le Mur de l’Atlantique ou la ligne Gustav.

Il était donc logique de voir apparaître l’Organisation Todt dans la série Henderson’s Boys. Un paragraphe lui est notamment consacré dans Opération U-Boot lorsqu’Henderson et ses boys se trouvaient à Lorient en 1941:

L’Organisation Todt était chargée de la conception et de la construction des autoroutes et des aérodromes en Allemagne, mais aussi des ouvrages défensifs, des usines, des camps de travail et des bunkers en territoire occupé.
C’était une organisation semi-militaire. Les chefs, armes et poignards nazis à la ceinture, portaient un brassard orné d’une croix gammée et les insignes de leur grade. Le personnel était composé d’individus d’origines diverses, des prisonniers polonais et africains traités comme des esclaves aux employés civils qualifiés et correctement rémunérés.
Le bureau [de recrutement, ndlr] embaumait l’encaustique et la fumée de tabac. Les volontaires se pressaient derrière trois guichets, où leur état civil était soigneusement consigné. Cette formalité remplie, ils devaient se déshabiller dans une pièce voisine et subir un examen médical. A l’extrémité d’un long couloir était installée une machine à rayon X, où les ouvriers passaient une radio afin d’écarter tout cas de tuberculose.
Les murs étaient tapissés de tableaux noirs sur lesquels étaient répertoriés les postes vacants et les conditions de recrutement: Forgerons, charpentier, traducteurs et électriciens sont priés d’emprunter la file prioritaire. Les travailleurs non qualifiés doivent être âgés de dix-huit à cinquante-cinq ans. Les garçons de treize à dix-sept ans sont embauchés à titre d’apprentis et reçoivent une rémunération correspondant à un tiers de la paye prévue par le règlement. Tous les volontaires signent un engagement de deux ans. Pages 36-37, Henderson’s Boys – Tome 4 (GF).

Maxine Clerc

Maxine Clerc (aussi appelé Lacoste), née en 1915, est un personnage secondaire des Henderson’s Boys. La jeune femme apparaît chronologiquement dans Le Jour de l’Aigle, Le Prisonnier et L’Ultime Combat.

Nous la découvrons dans les premières pages du tome 2 d’Henderson’s Boys. A l’époque, Maxine Clerc n’était alors qu’une simple secrétaire au consulat anglais de Bordeaux: 

Elle avait une vingtaine d’années et mesurait pas loin d’un mètre quatre-vingts. Elle portait le chemisier blanc et la jupe plissée des employées de bureau, mais la façon dont étaient coiffés ses cheveux noirs et l’élégante montre en or qu’elle portait au poignet laissaient deviner des revenus supérieurs à ceux d’une modeste fonctionnaire. Page 21, Henderson’s Boys – Tome 2 

Nous la reverrons plusieurs dans ce tome-ci, où elle sera notamment la maîtresse du sacré Charles Henderson.
Elle ré-apparaîtra deux ans plus tard (l’équivalent de trois tomes) à Paris où Robert Muchamore n’oubliera pas de mentionner ses dernières aventures:

Pendant des mois, elle s’était démenée [à Bordeaux] pour venir en aide aux enfants séparés de leurs parents au cours de l’exode.
A son retour en Angleterre, elle avait suivi un entraînement aux techniques d’espionnage et de sabotage, puis elle avait rejoint Paris afin d’y établir l’un des premiers réseaux structurés de résistance contre l’occupant. Page 222, Le Prisonnier

C’est donc en tant que résistante que nous la retrouverons dans L’Ultime Combat, à toute fin de guerre. Et lors d’un émouvant épilogue, l’auteur nous livra une mini-biographie la concernant:

Maxine Clerc épousa un politicien français dont elle eut deux enfants. Elle rédigea une autobiographie à succès relatant l’histoire du réseau Lacoste. Elle n’y fit aucune mention de Charles Henderson et ses agents. Le livre fut adapté sur grand écran par un réalisateur français et fit l’objet d’un téléfilm produit par la BBC. La France, le Royaume-Uni et Israël lui décernèrent les plus hautes distinctions. Elle mourut en 2006 âgée de quatre-vingt-onze ans. Page 263, L’Ultime Combat.

Mission de recrutement

Mission ayant pour objectif la détection de recrues potentielles. En règle général, un agent de CHERUB est infiltré dans un orphelinat pendant quatre à six semaines afin d’évaluer le profil de ses résidents.

Ces opérations ont une importance capitale, mais elles n’ont pas le prestige des missions secrètes lancées contre des organisations criminelles ou terroristes. Le plus souvent, elles sont confiées aux agents qui ont enfreint les règles de discipline du campus, ou commis de lourdes erreurs au cours d’une opération d’envergure.

Trafic d’êtres humains

Moins connu que le trafic de drogue (et pourtant plus grave), le trafic d’êtres humains est un phénomène ancien et constant, malgré les diverses abolitions, qui s’est développé à nouveau depuis le début des années 1990 sur tous les continents, dans tous les pays.

Elle consiste à réduire des individus à l’état d’esclave et à les exploiter au maximum de ce qui est possible, pour en tirer le plus grand profit. Comme toujours, tous les moyens imaginables sont utilisés par les trafiquants pour y parvenir : tromperie, corruption, violence, contrainte, séquestration, chantage ou encore menace…
Ce trafic peut être pratiquée dans le pays d’origine, mais la plupart du temps les victimes sont déplacées vers d’autres pays. Les victimes sont majoritairement des femmes et des enfants, mais pas exclusivement.

Le trafic d’êtres humains est une des spécialités du clan Aramov, favorisant le transport d’immigrés clandestins et de soldats mercenaires depuis et vers les zones de conflits majeures.

Hannah Clarke

Hannah Clarke est un personnage présent uniquement dans Chute Libre. Elle est d’ailleurs la petite amie de James dans ce tome.

La rencontre

À travers la porte vitrée, James vit apparaître au sommet de l’escalier des pieds aux ongles vernis chaussés de sandalettes, puis des jambes bronzées et une minijupe en jean. La jeune fille lui adressa un large sourire, ramena ses cheveux en arrière et appuya sur le bouton d’ouverture pour lui permettre d’entrer. Page 93, grand format

L’histoire

Hannah est la cousine de Will Clarke, un adolescent mort après être tombé d’un immeuble. Habitant près des Tarasov, la cible de la mission, James fit sa connaissance, et ne tarda pas à céder à ses avances…..

Hannah, vêtue d’une jupe grise, d’un collant blanc, d’une veste vert amande et d’une cravate rayée, se tenait sur le seuil de la porte
– Fais-moi entrer, vite, chuchota-t-elle.
James s’écarta pour la laisser passer puis referma la porte derrière elle.
– Qu’est-ce qui t’arrive ?
– Tu as une copine, James ?
Il secoua la tête.
– Non, mais je ne comprends pas ce que….
Avant qu’il n’ait pu achever sa phrase, Hannah passa les bras autour de son cou et l’embrassa fougueusement. Pages 137-138

Très vite, à travers leurs textos et leurs rendez-vous en haut de l’immeuble, un lien fort les unirent. Ainsi, Hannah n’hésita pas à se confier sur la mort de son cousin. Intrigué, James mena l’enquête, est au fil des chapitres, trouva les responsables, en la personne de Michael Patel et Léon….Tarasov.

Malheureusement pour Hannah, James dut rompre avec elle, la mission touchant à sa fin.

Pour certains fans de CHERUB, Hannah Clarke reste considéré comme la relation la plus sérieuse qu’a entretenue James après Kerry et Dana.

The End

James roulait sur la M11 à bord d’un van lorsque son téléphone sonna.

Appel entrant – Hannah

Il fixa l’écran? Il l’imaginait étendue sur son lit, à la lumière de sa lampe années soixante-dix, avec ses ongles de doigts de pied orange. Il se demanda comment elle se sentait et ce qu’elle avait à lui dire, mais il ne décrocha pas. Quand la sonnerie s’interrompit, il ôta la batterie, retira la carte SIM et la cassa en deux entre le pouce et l’index.

– Encore un numéro de téléphone dont je n’aurais plus besoin, dit-il à JohnPage 256

 

Louis Amiot

Louis en mode sérieux

Louis Amiot, né en 1995 en France, est l’ancien directeur de The CHERUB District. Il est également considéré comme le premier fan français de CHERUB.

Les Sites

Tout a commencé le 2 février 2009 à 20h08. En effet, c’est à cette date précise que Louis Amiot montra sa passion pour CHERUB au monde entier en créant un blog Skyrock, CHERUB News. Grâce à ce blog, la seule source d’infos à l’époque, les fans de CHERUB ont pu découvrir cette passion qu’anime toujours Louis à propos de cette série. Passion qui l’obligea à créer un deuxième blog centré sur Henderson’s Boys, la deuxième série de Robert Muchamore. News, photos, concours, interviews, avec ces posts, il informa constamment la communauté française de CHERUB. Après 300 articles et 50000 vues, le blog s’arrêta pour laisser place à un projet plus ambitieux: CampusCherub.com
En février 2011, Louis co-créa avec Emma CC.com, qui deviendra vite la référence mondiale de fan-site sur CHERUB. Alliant news et projets, CampusCherub.com connu un incroyable succès, au point de compter une dizaine de rédacteurs. Mais en juillet 2013, en raison de problèmes informatiques, le site ferma ses portes.
Loin de se décourager, Louis Amiot eut la folle idée de créer un nouveau site en trois parties. La Tribune, consacré aux news et aux analyses, la Database, véritable encyclopédie en ligne et Le Studio, compilation des meilleurs oeuvres de fans sur la série. Depuis, le site compte des milliers de vues par mois. Que dire de plus !
En septembre 2014, Louis décida de quitter The CHERUB District pour se consacrer à ses études et à ses nombreux projets. Pour lui rendre hommage, ce fichier lui est consacré.

Le Film

Après plusieurs années de rumeurs, aucun projet de film sur CHERUB n’a abouti. Pour combler cette attente, Louis créa sa propre société de production, Campus Studios, et décida de réaliser lui-même des films sur la série de Robert Muchamore, en partenariat avec The CHERUB District. Comme premier test, il inventa la bande annonce de 100 jours en enfer. Lors de sa sortie en juin 2013, il reçu de nombreux avis positifs. C’est décidé: il réalisera un film complet sur la suite de 100 jours en enfer, Trafic.
Malgré quelques péripéties liées à la recherche d’acteurs, le tournage commença en août 2013 à Perpignan. Après un an de post-production, le film fut dévoilé au grand public en juin 2014. Aujourd’hui, Trafic – Le Film compte plus de 15 000 vues sur Youtube, preuve indéniable de son succès.

Les Projets

En plus des sites et du film, Louis Amiot a réalisé avec toute une équipe de nombreux projets, en voici la (longue) liste: 

  • Encyclopédie CHERUB 2012
  • Traduisons Home !
  • Le Serveur CHERUB – Minecraft
  • La web-série CHERUB Adventures
  • La Mission Breaking-Bad sur la C-Zone
  • Studio en Live
  • Les vidéos CHERUB – Incut
  • + Deux émissions de Radio sur CHERUB
  • + Interviews de Robert Muchamore
  • + Des dizaines de traductions
  • + De nombreuses vidéos sur Youtube

Maureen Evans

Margaret DeLucy, renommée Maureen Evans à son arrivée à CHERUB en 1993, est née à Las Cuevas, à Trinidad, en Amérique du Sud. Elle apparaît dans les tomes 8 et 10 de CHERUB comme une contrôleuse de mission adjointe.

Famille

Sa mère est morte dans un accident de bateau, près des côtes de Trinidad. Maureen déménage donc à Londres pour rejoindre sa tante. Peu de temps après cette dernière montre des signes d’Alzheimer. Ne pouvant plus s’occuper d’enfant, Maureen est envoyer en orphelinat. Sa tante décédera finalement en 2003.

Profil 

  • Apparence: De petite taille (160 cm), Maureen a une corpulence moyenne ainsi que la peau métisse.
  • Marié: Non.
  • Enfant(s): Aucun.
  • Statut: Contrôleuse de mission adjointe, accréditation niveau 3.

Carrière

  • 1993: Elle est recrutée par CHERUB.
  • 1995: Réussie le PEI au bout de la deuxième tentative.
  • 2002: Après quatre missions (dont une de plus de deux ans) et un T-Shirt noir à la clé, Maureen prend sa retraite d’agent à CHERUB.
  • 2002-2006: Étudie l’anglais à l’université de Leeds où elle passe avec brio son diplôme d’enseignante.
  • 2006: Revient à CHERUB en tant que professeur d’anglais. Mais elle est rapidement réaffectée à son poste de prédilection, celui de contrôleuse adjointe.

Commentaire

En plus d’être l’assistante de Chloé Blake, Maureen travaille occasionnellement comme professeure remplaçante.

Généralement, nous préférons que les anciens acquièrent plus d’expérience avant de retourner travailler à CHERUB. Une exception a été faite pour Maureen à cause de son diplôme d’enseignante et le besoin croissant de jeunes contrôleurs pour certains types de mission. Dennis King, contrôleur de mission.