Beauvais et ses alentours

Beauvais et ses alentours sont vraiment le lieu principal du premier tome des Henderson’s Boys. En effet, durant une soixantaine de pages, Robert Muchamore nous conte la fuite de Marc Kilgour de Beauvais pour Paris. Nous reverrons par la suite certains lieux dans Le Prisonnier et Tireurs d’élites.

L’ORPHELINAT

Ce lieu était l’habitat de Marc durant les douze premières années de sa vie. Géré par des soeurs et l’église catholique mais dirigé par Mr Thomas, un homme tyrannique et cupide, l’orphelinat regroupe plusieurs dizaines d’enfants:

« Marc partageait un vieux grenier avec vingt autres orphelins. Leurs lits superposés, en métal, étaient collés les uns aux autres, à tel point que les garçons qui dormaient tout au bout de la rangée devaient ramper sur tous les matelas afin d’atteindre ou quitter leur couche. Pour couronner le tout, M.Thomas avait dégringolé dehors au cours d’une bagarre générale, et l’absence d’air frais faisait régner dans le dortoir un parfum qu’on ne risquait pas de trouver dans une boutique parisienne. »

LA FERME DES MOREL

Une ferme pendant la Seconde Guerre Mondiale

C’est là que Marc travaillera durant ces temps libres. En effet, il avait diverses tâches selon son âge comme s’occuper des vaches ou s’occuper de la production des légumes:

« Les terres de Morel produisaient essentiellement du blé et des légumes, mais le fermier possédait une douzaine de vaches laitières, dans une étable, et leurs veaux étaient élevés dans un abri voisin, pour leur viande. En l’absence de pâturages, les bêtes se nourrissaient uniquement de fourrage et apercevaient la lumière du jour seulement quand on les conduisait dans une ferme des environs pour s’ébattre avec Henri le taureau. »

Au fil de la guerre, la ferme eut de plus en plus de mal à générer de l’argent en raison de la sévère restriction des Allemands. C’est dans ces conditions que Marc rencontra Jade Morel, la fille du fermier, celle qui deviendra rapidement sa petite amie.

MAISON DE MR THOMAS

Peu présent dans la série Henderson’s Boys, on retrouve malgré tout ce lieu durant un chapitre entier du premier tome ainsi que deux pages dans Tireurs d’élites.

« Certaines personnes auraient pu trouver jolie la maison du directeur. La façade blanche immaculée était repeinte tous les étés par deux adolescents, qui étaient roués de coups s’ils ne faisaient pas du bon travail, et M.Thomas accordait à son jardin toute l’affection et l’attention dont il privait les orphelins. […]. La maison ne mesurait pas plus de six mètres, en longueur comme en largeur. L’unique pièce du rez-de-chaussée accueillait un fourneau, un évier et quelques placards, face à une fenêtre à petits carreaux […]. Au centre, il y avait une table et, de l’autre côté, un coin salon avec deux fauteuils et une étagère de livres, sur laquelle était posée une radio. Au fond de la pièce, un escalier menait à l’étage, si étroit que M.Thomas devait sans doute se mettre de profil pour monter. »

BEAUVAIS

Beauvais pendant la Seconde Guerre Mondiale

Pour se rendre à Paris le plus rapidement possible, Marc décida d’aller à Beauvais, ville se trouvant à plus de cinq kilomètres de l’orphelinat.

« Marc avait toujours rêvé de voir Beauvais. Certes, c’était une ville de moins de cinquante mille habitants, mais aux yeux d’un garçon venu de nulle part, la cathédrale, les cinémas et les boutiques, où les chocolats et les gâteaux s’empilaient dans les vitrines, avaient un parfum de légende. Malheureusement, cette ville se trouvait sur la route principale qui menait à Paris et les bombardements allemands avaient transformé le rêve de Marc en cauchemar. »

Depuis que Marc a quitté Beauvais pour Paris dans le tome 1, Robert Muchamore n’a plus donné de détails pertinents sur ces lieux.

AU XXIÈME SIÈCLE

Aujourd’hui, il est difficile de citer l’orphelinat de Marc sur une carte. En effet, une dizaine de villages agricoles autour de Beauvais forment avec cette dernière le Beauvaisis. Ainsi, la ferme des Morel peut très bien se situer à Rochy-Condé ou à Savignes.

Depuis la fin de la guerre, la ville de Beauvais s’est reconstruit et agrandi. On y trouve désormais de nombreux centres commerciaux, une grande salle de spectacle ou encore plusieurs zones industrielles. Elle compte toujours sur sa cathédrale (où de longs travaux la restaure presque intégralement) pour attirer plus de touristes. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site officiel.

Carte du Beauvaisis

Carte du Beauvaisis

 

 

Une réaction sur “Beauvais et ses alentours

  1. Pingback: Mr Thomas | La Database | La plus grande encyclopédie sur CHERUB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *