Hannah Clarke

Hannah Clarke est un personnage présent uniquement dans Chute Libre. Elle est d’ailleurs la petite amie de James dans ce tome.

La rencontre

À travers la porte vitrée, James vit apparaître au sommet de l’escalier des pieds aux ongles vernis chaussés de sandalettes, puis des jambes bronzées et une minijupe en jean. La jeune fille lui adressa un large sourire, ramena ses cheveux en arrière et appuya sur le bouton d’ouverture pour lui permettre d’entrer. Page 93, grand format

L’histoire

Hannah est la cousine de Will Clarke, un adolescent mort après être tombé d’un immeuble. Habitant près des Tarasov, la cible de la mission, James fit sa connaissance, et ne tarda pas à céder à ses avances…..

Hannah, vêtue d’une jupe grise, d’un collant blanc, d’une veste vert amande et d’une cravate rayée, se tenait sur le seuil de la porte
– Fais-moi entrer, vite, chuchota-t-elle.
James s’écarta pour la laisser passer puis referma la porte derrière elle.
– Qu’est-ce qui t’arrive ?
– Tu as une copine, James ?
Il secoua la tête.
– Non, mais je ne comprends pas ce que….
Avant qu’il n’ait pu achever sa phrase, Hannah passa les bras autour de son cou et l’embrassa fougueusement. Pages 137-138

Très vite, à travers leurs textos et leurs rendez-vous en haut de l’immeuble, un lien fort les unirent. Ainsi, Hannah n’hésita pas à se confier sur la mort de son cousin. Intrigué, James mena l’enquête, est au fil des chapitres, trouva les responsables, en la personne de Michael Patel et Léon….Tarasov.

Malheureusement pour Hannah, James dut rompre avec elle, la mission touchant à sa fin.

Pour certains fans de CHERUB, Hannah Clarke reste considéré comme la relation la plus sérieuse qu’a entretenue James après Kerry et Dana.

The End

James roulait sur la M11 à bord d’un van lorsque son téléphone sonna.

Appel entrant – Hannah

Il fixa l’écran? Il l’imaginait étendue sur son lit, à la lumière de sa lampe années soixante-dix, avec ses ongles de doigts de pied orange. Il se demanda comment elle se sentait et ce qu’elle avait à lui dire, mais il ne décrocha pas. Quand la sonnerie s’interrompit, il ôta la batterie, retira la carte SIM et la cassa en deux entre le pouce et l’index.

– Encore un numéro de téléphone dont je n’aurais plus besoin, dit-il à JohnPage 256

 

Une réaction sur “Hannah Clarke

  1. Pingback: Jane Cunningham | La Database | La plus grande encyclopédie sur CHERUB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *