La Rétro de 2004

retro-2004

2004 fut l’année officiel du lancement de CHERUB.

Mais le saviez-vous, l’aventure CHERUB a commencé pour Robert Muchamore deux années plus tôt, en 2002, alors qu’il vient juste de finir d’écrire le premier tome.

Ainsi, commençons donc par le commencement, en 2002…

2002

C’est cette année que Robert termine d’écrire son premier roman, CHERUB 1.0, ou The Recruit tel qu’on le connait de nos jours.hodder children's books

Il contacte dès lors plusieurs agences pour voir CHERUB 1.0 être publié à échelle nationale.

Mars 2003

Après de multiples refus de la part d’agences britanniques, Robert parvient finalement à convaincre Hodder Children’s Books, filiale de Hodder & Stoughton de publier son « bébé », CHERUB 1.0, ainsi qu’un second tome à l’époque pas entièrement terminé, qui semblerait être la 2nde mission de James, Class A, ou Trafic pour le francophones.

books-2004

Avril 2004

  • 15 avril : Ce jeudi là, c’est la sortie du tome 1 aux éditions Hodder & Stoughton, intitulé The Recruit, ou 100 jours en enfer en français, lançant ainsi le début de la série.

Le premier tome n’est à l’époque pas très médiatisé, mais les premiers fans sont là, et les ventes pour The Recruit sont tout à fait honorables pour le commencement d’une série pour adolescents et jeunes adultes.

 

  • 30 avril : Ce dernier jour du mois d’avril, un jeudi exactement, c’est le lancement officiel de la série CHERUB, partout en Grande-Bretagne.
Le site officiel anglais en avril 2004

Le site officiel anglais en avril 2004

Octobre 2004

  • 14 octobre : Ce vendredi de mi-octobre, c’est la sortie du tome 2, intitulé Class A, ou Trafic en français. On espère alors de bonnes recettes pour ce second livre, notamment grâce au succès remporté par The Recruit.

On notera également que la même année, la saga CHERUB, et plus précisément The Recruit, séduira également l’Australie, Hong-Kong, la Nouvelle-Zélande, le Canada, l’Irelande, et enfin les Etats-Unis, pour une publication dès août 2005, par les éditions San Val.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *