Paolo Lombardi

Paolo Lombardi est un personnage de la saison 2 de CHERUB. Il est exclusivement présent dans Black Friday.

Description

  • Situation familiale: Paolo Lombardi est un un père de famille respectable qui prend soin de ses deux filles et de sa femme.
  • Âge: Robert Muchamore décrit le personnage comme un homme de quarante ans.
  • Travail: officiellement Paolo Lombardi est avocat
  • Collaborateur: le père de famille entretien une relation professionnelle avec Leonid Aramov

Dans les tomes

Des affaires douteuses

Paolo Lombardi intervient dans le tome 15 quand une équipe composée d’agents de CHERUB enquête sur la mort de Galenka Aramov.

L’avocat a aidé l’héritier à camoufler ses investissements dans la société Lisson Communications qui conçoit des lances-roquettes portatifs.

Galenka Aramov la mère d’Ethan a été tuée car elle refusait que le clan Aramov investisse dans ses lances-roquettes du modèle LMPGE.

Un interrogatoire musclé

Une équipe d’agents de CHERUB, accompagnée par Ethan, s’introduisent dans la résidence de Paolo Lombardi pour comprendre les raisons de l’exécution de la mère d’Ethan.

Considéré comme un complice d’assassinat, le comptable sera traité en tant que tel: « Au moindre mensonge, je serai contraint d’aller réveiller vos filles ».

L’interrogatoire porte ses fruits: Paolo Lombardi leur apprend les raisons de la mort de Galenka Aramov et l’investissement dans les LMPGE.

Il leur apprend aussi :

Dans les années 1990, avant sa prise de contrôle par les Aramovs, Lisson Communications a répondu à un appel d’offres lancé par le département de la défense américain en vue de l’élaboration et de la fabrication d’un lance missile portatif à guidage électronique.En règle générale, ces accords de recherche sont conclus avec d’importantes compagnies d’armement, mais Lisson a décroché le contrat en versant des pots-de-vin considérables à un général et à un sénateur…

Ces informations vont servir de preuves lors des jugements à l’encontre du clan Aramov

Epilogue

L’avocat Paolo Lombardi fait l’objet d’une enquête criminelle pour blanchiment, fraude et cession de participations illégales lors du rachat de Lisson Communications.Lombardi est passible d’une peine de six ans de détention.