Arrêtez tout : 3 romans de Robert Muchamore sortiront le 30 mai 2018 !


Au mois de mai, c’est décidé, Casterman Jeunesse fera une spéciale Robert Muchamore !

En tout cas, c’est l’impression que donne l’agenda des sorties prévue juste avant l’été par l’éditeur belge. Ainsi, ce n’est pas un, ni deux mais bien trois romans de l’écrivain qui paraîtra dans moins de cinq mois.

Le dernier poche CHERUB

D’abord, les fans économes, spécialistes des poches, pourront retrouver l’ultime mission de James, Lauren ou de Ryan en Syrie dans Commando Adams. Petit rappel du synopsis pour les intéressés :

Au cours d’une banale mission de recrutement, deux agents de CHERUB mettent à jour un complot criminel mené depuis le Moyen-Orient par un redoutable groupe terroriste. Le gouvernement britannique souhaite intervenir secrètement. Les autorités chargent donc James Adams de former un commando de choc. L’occasion pour lui de réunir ses anciens camarades de CHERUB pour une ultime mission à haut risque en territoire ennemi…

Les trois premiers chapitres en PDF sont par ailleurs à retrouver ici. Cette sortie paraît logique puisque Casterman a toujours maintenu un écart d’un an et demi entre la publication du grand format et de son équivalant miniature. Pas de mauvaise surprise niveau prix, qui reste à 6.95€.

L’édition offerte en 2017

Un « Soleil Noir » version Rock War 

Si vous êtes assidu de l’univers de CHERUB, vous avez connaissance de ce tome « bonus » intitulé Soleil Noir, et qu’on classe comme étant la mission 8 1/2, l’intrigue d’une petite centaine de pages se déroulant entre Mad Dogs et Crash. Écrit par Robert Muchamore à l’occasion de la Journée mondiale du livre en 2008 (déjà il y a dix ans…), le roman est sorti en France gratuitement pour une opération spéciale en mai 2011, avant ensuite d’être réédité pour quelques euros en octobre 2012.

Bis repetita mais cette fois-ci, avec Rock War ! Pour la Journée mondiale du livre de 2013, L’Audition, qui retraçait les aventures pré-Rock War de Noah, avait été publié. On avait pu le découvrir en France l’année dernière, durant l’été, à l’occasion également d’une opération spéciale (deux livres Casterman achetés, L’Audition était offert). Dès le 30 mai, il sera donc accessible pour tout le monde, au prix de 6.95€.

Deux jeunes, un groupe, une audition importante.

Noah est un guitariste doué et il donnerait tout pour passer les auditions de Rock Band. Cependant, quand il trahit son meilleur ami en voulant changer de groupe, il sait qu’il a dépassé les bornes. Va-t-il risquer leur amitié pour devenir un célèbre musicien ?

La fin du ère

À chaque début d’année, c’était la même histoire : on avait peu ou pas de certitudes sur les douze prochains mois. Pourtant, une chose était certaine : on aurait droit à une nouvelle histoire de Robert Muchamore dans le courant de l’année. Si ce système était valable de 2008 à 2018 à travers les différentes péripéties de James Adams, Marc Kilgour, Ryan Sharma et de Jay Thomas, 2019 sera remplie de doutes et d’incertitudes.

Car c’est désormais officiel : la toute dernière histoire inédite de RM chez Casterman sortira en mai prochain. En effet, le 4e et dernier tome de la saga Rock War sera édité en même temps que Commando Adams (version poche) et L’Audition (version payante).

Jay, Summer et Dylan viennent tout juste de terminer Rock War, la plus grande émission de télé-réalité. Pourtant, ils n’ont pas encore découvert réellement ce que signifiait gloire et fortune.

Théo, le frère de Jay, est jeune, riche et célèbre : mais est-ce que ça le rend heureux ? Summer doit elle surmonter les critiques et reprendre en main sa carrière. Dylan, quant à lui, pourrait bientôt voir le monde du show-business depuis les quatre murs d’une cellule de prison.

Tout se joue maintenant.

Une conclusion donc pour une série qui n’a pas forcément marché au Royaume-Uni. Un constat sans doute similaire en France, expliquant en partie le choix de Casterman de terminer rapidement la série, seulement deux ans et demi après la publication du premier tome. Rendez-vous donc le 30 mai prochain pour lire l’ultime épisode de Rock War, toujours pour 16.90€.

C’est donc bien la fin du ère pour Casterman, surtout si la BD Arizona Max, disponible en avril prochain, ne connaît pas de suite. La question d’une sortie française de Killer T, la prochaine série de Robert Muchamore va donc de plus en plus poser. Mais soyez-en en sûr : vous aurez la réponse sur The CHERUB District.

Perspectives pour 2017

Si dans l’univers de Robert Muchamore, 2015 fut aussi calme que 2016 fut chargée, à quoi peut-on s’attendre pour le crû 2017 ? On sort comme chaque année notre boule de cristal, et on vous explique tout ça en détail.

En France (et donc en Suisse et en Belgique aussi)

Vous le savez pertinemment: il y aura moins de sorties en 2017 qu’en 2016. Alors qu’on pouvait compter jusqu’à sept sorties l’année dernière (Rock War 1, Les Dossiers secrets, Henderson’s Boys 7 et CHERUB 15 en poche, CHERUB 1 et 2 collector, réédition de la BD et enfin CHERUB 17), voici les projections pour cette année:

  • Réédition de Rock War – Tome 1: La Rage au cœur / 18 janvier 2017
  • Rock War – Tome 2: L’enfer du décor / 18 janvier 2017
  • BD – CHERUB 2: Trafic / avril 2017
  • CHERUB – Mission 16: Hors-la-loi en poche / mai-juin 2017

Voilà donc les quatre nouveautés qui sont déjà actées. Néanmoins, on peut s’attendre à d’autres surprises. On pense notamment à Rock War – L’audition, cette petite histoire d’une centaine de pages, qui permet notamment de découvrir l’univers de Rock War. Chez The CHERUB District, on pronostique une sortie pour le printemps, voire pour la rentrée prochaine.

On ne sait pas encore si Casterman a officiellement lancé le cycle des rééditions de CHERUB. Peut-on imaginer une réédition à l’instar de ce qui a été fait en Angleterre, avec de nouvelles couvertures ? C’est fort probable, pour ne pas dire certain. De là à commencer dès cette année, dans l’optique des prochaines fêtes, il n’y a qu’un pas.

Dans l’hypothèse qu’une nouvelle réédition n’est pas (immédiatement) lieu, on pourrait en revanche s’attendre une suite des coffrets collectors, comme nous avons pu le voir avec les deux premiers tomes, en novembre dernier.

En Angleterre

C’est toujours intéressant de voir ce qui se fait de l’autre côté de la Manche, une sorte d’avant-première avant que Casterman emboîte le pas en France.

D’abord, c’est plutôt l’inverse qui se passera: Hachette Children’s Books emboîtera le pas de la France, en publiant début juin la bande dessinée de Trafic, adaptée en anglais par Andrew Donkin (l’un des hommes derrière l’adaptation BD d’Artemis Fowl). Le même jour, les fans anglais pourront retrouver la version poche de New Guard, la dernière mission de CHERUB.

Enfin, pour les fans de Rock War, l’ultime tome de la série (et c’est officiel), Crash Landing, que l’on peut traduire par Atterrissage forcé, sera disponible le 5 octobre prochain.

Sur le site

Qui dit nouvelle année dit résolutions. Ainsi, pour 2017, l’équipe de The CHERUB District s’est résolu à:

  • continuer d’être actif. Alors que CHERUB s’est arrêté avec le tome 17, diminuant ainsi le nombre de fans intéressés, nous nous engageons à poursuivre l’activité du site, en poursuivant les nouveautés sur la Tribune et sur la Database.
  • révolutionner le Studio. Pôle le moins l’attractif du site, nous avons décider d’y remédier et de changer sa ligne éditoriale, qui ne convenait ni aux fans, ni aux rédacteurs. Plus d’infos à suivre dans les prochaines semaines.
  • proposer des concours. Après le succès des CHERUB Awards, la volonté de lancer d’autres concours s’est largement imposé. Avec l’accord de Casterman, nous lancerons prochainement de nouveaux concours, avec des mugs, des dog tags et des jeux de cartes à la clé.

Résultats et vainqueurs des CHERUB Awards

Au terme de sept jours de votes acharnés, les fans ont désignés les grands vainqueurs de l’édition 2017 des CHERUB Awards. Vous avez été exactement 445 à participer à ce concours, et on vous en remercie !

Désormais, place aux résultats, catégorie par catégorie:

La meilleure mission – Les Survivants

  1. Celle des Survivants – 24,7% (110 votes)
  2. Celle de 100 jours enfer – 17,3% (77 votes)
  3. Celle d’Arizona Max – 17,1% (76 votes)
  4. Celle de Trafic – 10,8%
  5. Celle de Sang pour Sang – 9,9%
  6. Celle de Mad Dogs – 9,7%
  7. Celle de Vandales – 5,8%
  8. Celle de Commando Adams – 4,7%

Un quart des votants ont donc désigné l’aventure contre la secte des Survivants comme meilleure mission de l’histoire de CHERUB. Et on peut les comprendre: face à la manipulation mentale et à une explosion imminente, la bande de James s’en est sortie vivante, quitte à finir littéralement dans la merde !

Le pire bad guy – Le Führer

  1. Le Führer – 34,4% (153 votes)
  2. Norman Large – 16,2% (72 votes)
  3. Les Survivants – 14,8% (66 votes)
  4. Leonid Aramov – 14,4%
  5. Sasha Thompson – 12,1%
  6. Keith Moore – 8,1%

Alors qu’un duel Norman Large – Le Führer se profilait à quelques jours de la clôture des votes, c’est finalement celui qui est également connu sous le nom de Ralph Donnington qui remporte et écrase cette catégorie. Ses coups de sang et ses meurtres (presque) gratuits ont su vous convaincre, reléguant les cinq autres nominés au rang d’enfants de chœur.

La plus belle couverture française – À la dérive (GF)

  1. Le tome 7 grand format – 28,1% (125 votes)
  2. Le tome 6 grand format – 19,8% (88 votes)
  3. Le tome 15 grand format – 16,9% (75 votes)
  4. Le tome 10 grand format – 14,2%
  5. Le tome 2 en poche – 12,6%
  6. Le tome 1 en poche – 8,5%

Ce vote, purement esthétique, a montré la large domination des couvertures grand format, avec moins de 80% de vos vote. Mais la réalité du tome 7 lui a sans doute permis de dominer sa catégorie, en montrant les (més)aventures russes de James.

Le meilleur décor – Le Grand Jeu

  1. Celui du Grand Jeu – 23,6% (105 votes)
  2. Celui des Survivants – 20,7% (92 votes)
  3. Celui de La Vague Fantôme – 17,5% (78 votes)
  4. Celui d’Arizona Max – 16,4%
  5. Celui d’À la dérive – 15,5%
  6. Celui du Clan Aramov – 6,3%

Dans cette catégorie plutôt homogène, c’est donc les décors californiens du tome 10 qui l’emportent. Moi qui avait personnellement voté pour Le Grand Jeu, j’adhère totalement à ce choix: Las Vegas est un mythe, et Robert Muchamore l’a parfaitement retranscrit dans le roman. Petite déception malgré tout pour La Vague Fantôme qui aurait peut-être méritée mieux, en décrivant la pauvreté de Malaisie ainsi que le tsunami avec un réalisme saisissant.

La meilleure scène – La bataille du réfectoire

  1. La bataille du réfectoire – 35,1% (156 votes)
  2. Le premier coup de pelle de Lauren – 24,9% (111 votes)
  3. La déclaration d’amour de James – 20,2% (90 votes)
  4. L’affaire de la baignoire – 19,8% (88 votes)

Lors de la présentation de la catégorie, j’avais écrit avoir une petite idée du gagnant, et 156 votants ont confirmé mon intuition. En effet, cette scène est tout simplement mythique, et il était difficile de ne pas finir le tome 7 avec le sourire notamment grâce au surréalisme et à l’absurdité de l’histoire.

La pire couverture étrangère – Le tome 3 russe

  1. Le tome 3 russe – 27,2% (121 votes)
  2. Le tome 6 chinois – 21,6% (96 votes)
  3. Le tome 1 hongrois – 19,3% (86 votes)
  4. Le tome 4 néerlandais – 12,8%
  5. Le tome 6 espagnol – 9,7%
  6. Le tome 2 néerlandais – 9,4%

On le savait, cette catégorie était très relevée, les graphistes étrangers avaient mis la barre très haute. C’est finalement le dessinateur russe, après quelques shots de vodka, qui s’impose, avec cette magnifique représentation de la course poursuite d’Arizona Max, avec James et Lauren. Petite pensée pour le graphiste hongrois, qui a réalisé la couverture sans lire le livre, puisque aucun serpent n’apparaît dans le tome 1 !

Le pire couple – Kerry et Bruce

  1. Kerry Chang et Bruce Norris – 24,9% (111 votes)
  2. Michael Hendry et Dana Smith – 24,7% (110 votes)
  3. James Adams et Amy Collins – 24,5% (109 votes)
  4. Ryan Sharma et Natalka – 13%
  5. James Adams et Dana Smith – 12,8%

WOUAH ! On aurait voulu le faire, on y serait pas arrivé ! Au terme d’un final haletant, c’est le couple Chang-Norris qui s’impose, à la voix près. Là aussi, c’est compréhensible, on a connu pas mal de couples WTF dans la série. Il était donc difficile de faire son choix. Cela aurait mérité un deuxième tour avec un duel à trois…

Le meilleur tome de la saga EVER

  • 18e – Le Clan Aramov / 0% (0 vote !)
  • 17e – La Vague Fantôme / 1,3%
  • 16e – Vandales et Hors-la-loi / 1,8%
  • 14e – Black Friday / 2,2%
  • 13e – L’Ange Gardien / 2,7%
  • 12e – Mad Dogs et Soleil Noir / 2,9%
  • 10e – Crash / 3,4%
  • 9e – Commando Adams / 3,6%
  • 8e – Le Grand Jeu / 4,3%
  • 7e – À la dérive / 5,4%
  • 6e – Sang pour Sang / 7,2%
  • 5e – Chute Libre / 9,4% (42 votes)
  • 4e – Arizona Max et Trafic / 10,1% (45 votes)
  • 2e – Les Survivants / 13,5% (60 votes)
  • 1er – 100 jours en enfer / 17,3% (77 votes)

On savait que les chiffres ne seraient pas astronomiques puisque vous pouviez voter pour les 18 tomes de la saga, il faut donc féliciter 100 jours en enfer, qui, en dépassant la barre des 15%, peut désormais être considéré comme le meilleur roman de l’histoire de CHERUB. Notons malgré tout que les sept premiers tomes trustent les sept premières place de la catégorie: je vous laisse en tirer les conséquences !

Les vainqueurs

Pour désigner les vainqueurs, nous avons d’abord pris en compte le plus grand nombre de catégories vainqueurs. Ainsi, sur les 445 participants, ils sont quatre à avoir trouvé six des huit catégories et quatorze à avoir fait un 5/8. Après quoi, un tirage au sort fut effectué. Voici donc les vainqueurs:

  • 1 Sac + 1 T-shirt + 1 Dog tag: Adrien P, Charles F, Carine S
  • 1 T-shirt + 1 Dog tag: Nadège A, Marine L, Lucas M
  • 1 Dog tag: Amandine D, Yanis C, Jeanne M

Bravo à eux ! Ils seront contactés par mail dans les prochains jours !


On espère que vous avez apprécié désigner les CHERUB Awards. N’hésitez pas à dire ce que vous pensez des résultats en commentaire. On se retrouve très prochainement pour d’autres articles (et d’autres concours) sur la Tribune !

Le Temps des adieux – Nathan, Lisa, Jules & Tekoul

Depuis 2007 et ses débuts en France, CHERUB a connu de nombreux événements et projets outre les nombreuses publications de romans et les dédicaces. On parle ici des fansites, des vidéos YouTube, des missions de la C-Zone, du serveur Minecraft, des lives, des concours, ces petits riens qui faisaient vivre la communauté française. Derrière ces réalisations se cachent des fans, des hommes, des femmes, aujourd’hui bilingue, étudiant, réalisateur ou booktubeur. 

CHERUB se terminant, The CHERUB District se devaient de leur donner la parole une dernière fois. Le temps pour eux de se remémorer, de partager, de sourire, le Temps des adieux.

le-temps-des-adieux
Nous avons demandé à chaque fans (ou ex-fans selon les cas) de répondre à trois questions simples:

  • Peux-tu te présenter et expliquer aux jeunes fans ce que tu faisais dans la communauté française ?
  • Qu’a changé CHERUB dans ta vie ?
  • Si tu devais faire tes adieux à la saga, tu dirais quoi ?

Nathan Levêque

Je m’appelle Nathan, aujourd’hui j’ai 19 ans mais à l’époque où j’ai commencé CHERUB j’en avais… 10 ? 11 ? C’est d’ailleurs incroyable de me dire que ça fait près de 10 ans que j’ai commencé à lire, ou plutôt dévorer, cette saga phénoménale. Très vite j’ai découvert la toute première version de Cherub Campus qui était alors un blog tenu par un certain Louis qui donnait toutes les infos que, en tant que fan, j’adorais suivre. J’ai failli rencontrer Robert Muchamore au salon du livre de Montreuil en 2008 mais je l’ai raté car ils ont déplacé sa date de signature d’un jour ! (Depuis, je ne l’ai jamais rencontré…) J’ai même participé à plusieurs concours sur Facebook pour CHERUB : photo et vidéo avec des Playmobiles… ce genre de choses qui m’ont notamment fait remporter un PLV (présentoir qu’on trouve en librairie) CHERUB ! Et assez vite, à un moment ou le blog évoluait et recrutait, j’ai rejoint l’équipe du blog. J’ai écrit des articles, plutôt « de réflexion », autour de la saga, participé au projet de traduction d’une nouvelle de Robert Muchamore jamais traduite en France, connu les débuts du Minecraft CHERUB… ça a vraiment été une période un peu folle dans ma vie de lecteur de CHERUB et carrément cool ! Puis j’ai quitté le site que j’ai regardé vivre de loin et si je ne suis plus aussi fan de CHERUB qu’avant, cette saga aura toujours une place un peu particulière dans mon coeur. 🙂

CHERUB News, la toute première version de The CHERUB District

CHERUB News, la toute première version de The CHERUB District

Ce qu’elle a changé, c’est qu’elle m’a apporté tout ça : rencontrer des gens, vivre des aventures phénoménales dans un livre, participer à de multiples projets et faire partie intégrante d’une communauté grandissante et enthousiaste.

Quant à la fin de la saga, eh bien je ne l’ai pas lu. En tout bon fan de première heure (et je pense que d’autres seront d’accord) je vais dire que d’une certaine manière, j’ai déjà fait mes adieux à la saga en fermant le douzième tome. Bien sûr j’ai un pincement au cœur en me disant que la saga va se terminer pour de bon, mais ça ne dépassera pas l’émotion du tome 12. J’ai lu le 13e, qui m’a déçu, j’ai beaucoup aimé le 14e et je n’ai malheureusement pas encore eu le temps de lire les autres… qui n’atteindront sûrement pas la qualité des 12 (ou 11…) premiers ! Mais malgré tout : adieu CHERUB, adieu James, et belle vie !

Lisa Pierre

Je suis Lisa, actuellement étudiante en deuxième année d’anglais. lisaJ’ai découvert CHERUB à l’âge de 15 ans et c’était plutôt cool. Bastien s’est approché de moi pour que je fasse des petits articles sur le site.
Je suis ensuite passée au rang de traductrice et avait entreprit (bien que je n’ai jamais fini) de traduire le premier tome de Rock War, série « annexe » par le même auteur que CHERUB.

CHERUB n’a pas changé ma vie mais je dirai que ça a approfondit mon amour de la littérature et m’a donné envie de poursuivre mes lectures.

Bien sûr CHERUB va me manquer mais toutes les bonnes choses ont un fin et j’espère que l’auteur va pouvoir se concentrer sur des projets nouveaux et qui lui tiennent à cœur.

Jules Alesia

Yo, je m’appelle Jules, j’ai 15 ans et je suis rédacteur (et monteur !!) sur The CHERUB District depuis maintenant un an. J’ai découvert CHERUB lorsque j’avais 9 ans, et j’ai kiffé !! J’ai lu les 12 premier tomes en moins de 3 mois et chaque année, j’allais chez le libraire acheté un nouveau CHERUB !

julesCHERUB a changé plein de choses. Tout d’abord, j’ai appris que « James » se prononçait « Jêmss » et pas « jame » 😂 Plus sérieusement, en les lisant et en les relisant, je pense que CHERUB a été ma première distraction pendant longtemps et que ce sera toujours le cas encore longtemps !

Merci Robert. Merci James. Merci Kyle, Bruce, Kerry, TOUS!! Vous m’avez fait grandir, vous m’avez fait rêvé. Maintenant que CHERUB est terminé définitivement, j’espère vous retrouvez très bientôt au cinéma ! A part ça, je te dis merci à toi, CHERUB. Je t’aime et je ne t’oublierais jamais.

Tekoul

Je suis Thomas, plus connu dans la communauté de CHERUB sous le pseudo de Tekoul et je connais la série depuis début 2008, date à laquelle je me suis inscrit sur le forum CherubCampus. J’ai ainsi participé cette même année à ma première mission C-Zone en réalisant le logo de la série dans le sable. C’est d’ailleurs cette photo qui m’a fait connaitre à la communauté internationale avec le relais de l’image par Robert Muchamore. Dans la communauté française j’ai ensuite rencontré virtuellement Louis qui était propriétaire du blog CHERUB News et j’ai ainsi proposé mon aide pour l’écriture d’articles. Dans un soucis de professionnalisation et devant le nombre de visites grandissant, il a créé un site web qui était CampusCherub puis The CHERUB District pour lesquels j’ai été rédacteur et où j’ai tenu une chronique phare du site que j’avais commencée sur le blog: « Un Mois, Une Edition » dans laquelle je présentais des livres Cherub venant des quatre coins du monde ainsi que différents goodies. J’ai également contribué à la réalisation des deux cours métrages réalisés sur ces mêmes sites. Malheureusement, depuis l’obtention de mon bac je suis beaucoup moins actif (voir complètement inactif) dans la communauté car je me consacre plus à mes études et des activités autres comme le quidditch (Oui, ça existe vraiment !).

Le fameux logo

Le fameux logo

CHERUB a changé pas mal de choses dans ma vie comme la rencontre d’autres personnes passionnées avec qui j’ai pu échanger autours d’une même passion. Nous avons ainsi développé des projets, ce qui permet de s’améliorer au niveau organisationnel. Le fait de rédiger des articles m’a fait prendre confiance dans des domaines comme la rédaction ou la prise de parole. Pour ma part, je communiquais avec des éditeurs étrangers pour pouvoir présenter les différentes éditions étrangères et j’ai ainsi pu développer mon anglais par exemple.

Comme je le disais, j’ai un peu décroché de la série et je ne suis pas à jour. Le dernier CHERUB que j’ai lu était le tome 14, c’est à dire L’Ange Gardien et je viens juste de me procurer Black Friday. A l’époque, nous avions déjà eu droit à une première annonce de la fin de CHERUB qui devait terminer au tome 12. J’ai donc suivi la série assidûment jusqu’à ce tome. Même si j’ai beaucoup apprécié Le Clan Aramov et L’Ange Gardien, j’ai un peu perdu cette passion autour de la saga car pour moi, la fin de la série se trouve au tome 12. J’ai plus l’impression d’être face à une série bis reprenant juste les mêmes codes que la première. Cependant, je suis certains que les fans ne seront pas déçu de ce dernier tome, il se peut aussi que le fait que j’ai connu la série à 14 ans et que maintenant j’en ai plus de 20 fait que je n’ai plus les mêmes centres d’intérêts et les mêmes attentes littéraires qu’avant.


C’est déjà la fin de cet article ! On espère que ces adieux vous auront plu (n’hésitez pas à le dire en commentaire!). On retrouve en fin de semaine prochaine pour vous faire découvrir les adieux d’Antoine Pinchot, le traducteur attitré de Robert Muchamore.

Un Mois, Une Édition n°17

Alors que sortait cette semaine l’ultime mission de CHERUB, la FNAC et Casterman se sont associés pour nous proposer une édition alternative de Commando Adams. L’occasion pour nous de vous proposer un nouveau numéro d’UMUE.

unue17

Si vous vous procurez cette édition, ne vous attendez donc pas à d’énormes différences avec l’édition classique. Mais la couverture est beaucoup plus agréable à regarder et le dossier final (qui n’a rien d’extraordinaire) pourrait enfoncer le couteau dans la plaie, puisqu’il vous remémorera quelques bons souvenirs de la saison 1.

De quoi faire un beau cadeau dans la perspective de Noël !