Sony entre dans le projet CHERUB TV

Près d’un an après l’annonce de l’achat des droits audiovisuels par Komixx Entertainment, de nouvelles infos ont été officialisées. Le projet d’adaptation, CHERUB TV, est plus que jamais d’actualité.

Après l’échec du film CHERUB en 2010, c’est désormais au compte-goutte que des infos nous parviennent sur la série TV CHERUB. Et c’est encore une fois Variety qui s’en charge.

En effet, dans un article paru sur son site le 25 avril dernier, le magazine américain créé en 1905 annonce que Komixx s’est associé avec Sony Pictures Television dans le cadre de la production d’une hypothétique série basée sur la saga de Robert Muchamore.

Cette annonce semble parfaitement logique et suit le long processus de création et de dévelopement d’une série télévisée. Komixx n’ayant pas les moyens, l’expérience et les capacités de produire à elle-seule le projet CHERUB TV, elle s’est associée avec une société solide et bien implantée dans le secteur audiovisuelle. Dans les productions de Sony Pictures Television, on peut notamment retrouver Breaking Bad, The Crown, Atypical ou encore Blacklist.

Ainsi, dix épisodes de 45 minutes sont actuellement en projet.

Robert Muchamore a par ailleurs commenté ce deal entre Komixx et Sony sur son nouveau site :

Evidemment, avoir une si grande entreprise comme Sony derrière le projet CHERUB TV est une bonne nouvelle et rend la série beaucoup plus probable. Mais avant que les fans ne soient vraiment excités, il ne faut pas oublier que même les grands studios comme Sony ont travaillé sur des projets qui n’ont jamais vu le jour. Nous sommes encore à un stade précoce de développement.

Maintenant, la prochaine étape est de trouver un diffuseur pour la série, puis de commencer à travailler sur un script. Je suis prudemment optimiste, et j’espère que nous aurons beaucoup plus de nouvelles sur le projet avant fin 2018, mais c’est un début ! Alors ne commencer pas à me demandez quand la série sortira ou si vous pourriez jouer James !

Il ajoute que dans le meilleur des cas, le tournage pourrait débuter en 2019 pour une sortie en 2020. Mais cela pourrait (devrait ?) prendre plus de temps, voire ne pas du tout arriver !

Concernant le possible diffuseur, malgré nos envies, les possibilités sont vastes. Sony Picture Television a travaillé avec nombres d’entres eux parmi lesquels Amazon, Netflix, YouTube, ABC, Hulu et AMC. C’est seulement en fonction du diffuseur que nous aurions un aperçu du style et des ambitions de la série, même s’il se veut viser les teenagers.

EXCLU – Découvrez les 10 premières pages de la BD Arizona Max

À un peu plus d’un mois de sa sortie (le 18 avril, rappelons-le), la Tribune vous propose de découvrir la couverture ainsi que les premières planches de la BD faisant suite à Trafic, parue en avril 2017.

On vous rappelle le synopsis de cette 3e mission, au cas où vous auriez eu un trou de mémoire :

Au cœur du désert brûlant de l’Arizona, 280 criminels purgent leur peine dans un pénitencier de haute sécurité. Plongé dans cet univers impitoyable, James Adams, 13 ans, s’apprête à vivre les instants les plus périlleux de sa carrière d’agent secret CHERUB. Il a pour mission de se lier d’amitié avec l’un de ses codétenus et de l’aider à s’évader d’Arizona Max…

Voici donc la couverture, qui met en avant les trois personnages-clés de la mission, dans le désert arizonien  :

Si toute analyse est relative (tout dépend effectivement de ses goûts personnels), on peut noter avec le recul que les deux couvertures (Trafic + Arizona Max) réalisées par David Combet ne sont pas exceptionnelles. À la question : « est-ce que cette couverture attire l’oeil dans un rayon de BD ? ». La réponse est non. On pourrait rétorquer que pour l’adaptation graphique d’un roman vieux de 11 ans, attirer de nouveaux lecteurs n’est pas le premier objectif. Certes, mais vous reconnaîtrez que c’est toujours mieux quand la cover est agréable à regarder. Ici, il n’y a honnêtement pas de quoi sauter au plafond.

Mais en tant que fan de CHERUB, la couverture n’est pas primordiale, le plus important est ce qu’il y a dedans. On vous laisse découvrir les premières planches, accessibles sur le site de Casterman.

À la vue de ces premières images, on peut être confiant sur la qualité des dessins de David Combet, alors que Trafic était déjà joliment réussi. Reste maintenant à confirmer avec les 128 planches dans son ensemble, le 18 avril prochain. Rappelons que vous pouvez déjà pré-commander la BD sur Amazon ou la Fnac, au prix de 15€, ou en format Kindle pour 10,99€.

Par ailleurs, une première dédicace du duo Combet-Payen a d’ores et déjà été annoncée : elle aura lieu le mercredi 16 mai dès 15h, à la Fnac Grand Place de Grenoble. Toutes les futures dédicaces seront bien-sûr communiquée sur la Tribune !

La couverture de Killer T dévoilée !

À six mois de sa sortie, la promotion de Killer T, le nouveau projet de Robert Muchamore, a officiellement été lancée !

Alors qu’un site web est actuellement dans les tuyaux, l’écrivain anglais et son nouvel éditeur Hot Keys Books ont dévoilé ce vendredi la cover du roman, avec le #KillerTBook.

Cette dernière fut réalisée par Chris Malbon. Basé à Bristol, ce designer et illustrateur britannique a travaillé dans de nombreuses campagnes de promotions, comme avec Coca-Cola ou Nike pour ne citer qu’eux. On peut également le retrouver sur Instagram, où il a dernièrement montré sa passion pour Black Panther ou Blade Runner 2049. Bref, une personne de bon goût.

Si le livre, qui contiendra 418 pages dans sa version originale, sortira en Grande-Bretagne le 6 septembre prochain, aucune information concernant une possible traduction français ne nous ai parvenu. Vous pouvez d’ailleurs retrouver tous les détails sur l’histoire, les personnages, le style de Killer T dans cet article paru en octobre dernier, lors de l’annonce de sa sortie. On se laisse donc avec la couverture du roman, à très bientôt sur la Tribune !

Perspectives pour 2018

Comme chaque année, la Tribune vous propose un résumé de ce qui pourrait nous attendre, en 2018, dans l’univers de Robert Muchamore, entre infos quasi-officielles et boules de cristal.

Les sorties françaises

  • CHERUB, Mission 2 : Trafic, en audio – 8 mars 2018
  • CHERUB, Mission 3 : Arizona Max, en BD – 18 avril 2018
  • CHERUB, Mission 17 : Commando Adams, en poche – mai/juin 2018 ??
  • Rock War, Tome 4 – Rentrée 2018 ?

Pour les fans de CHERUB, 2018 sera surtout marquée par la BD Arizona Max, comme 2017 le fut par l’adaptation de Trafic.
Pour les adeptes de poche, plus que quelques mois à tenir avant de connaître le dénouement de James Adams (et de Ryan Sharma) : courage ! On pense à vous.

    • Signalons également les travaux de Flammarion, qui s’est lancé dans une version audio des missions de CHERUB. Trafic sort donc en mars, cinq mois après 100 jours en enfer. Une très bonne nouvelle pour les fans malvoyants. Il ne serait d’ailleurs pas surprenant de voir l’audio d’Arizona Max en septembre prochain.
    • Deux sorties prévisibles ont donc une date de parution inconnue.
      Le poche de l’ultime mission d’abord, est à prévoir au plus tôt pour le mois de mai. Mais dans la logique des derniers poches, il sortira bien cette année, avant novembre.
      Le 4e Rock War enfin, qui conclura les histoires de Summer, Jay ou encore Dylan, paraîtra logiquement entre septembre et novembre. Pour les connaisseurs de paris, la cote d’une sortie début septembre est à 1.50.
    • Pour conclure sur la France (&Belgique&Suisse), la branche merchandising de Casterman nous réserve toujours des surprises. Le dernier poche de CHERUB sorti, pourrait-on voir apparaître une réédition de toutes les missions, avec de nouvelles couvertures ?
      Antoine Pinchot, traducteur de la saga et co-auteur des Dossiers Secrets, se verra t-il de nouveau confier la réalisation d’un roman bonus ?
      Pour Noël 2018 (déjà), aura t-on droit à de nouveaux coffrets et autres éditions spéciales de 100 jours en enfer ?
      Ou bien Casterman commence petit à petit à délaisser CHERUB, pour se concentrer sur d’autres séries plus récentes ?
      Si vous lisez cet article fin 2018, vous avez un début de réponse.

In the UK

  • Rock War 4 : Crash Landing, in paperback – 8 february 2018
  • Killer T – september 2018

En terme de sortie, Robert Muchamore poursuit son rythme d’un roman par an, plus sa version en poche quelques mois après. 2018 aura un goût spécial pour l’écrivain anglais, avec la sortie de Killer T. Si nous nous n’avons aucune certitude sur le nombre de tomes de cet univers (1, 2, 3 ?), Killer T marque l’arrivée de Muchamore dans les romans young adults. Fini le comptage d’insultes par roman comme au temps de CHERUB. Populaire chez les adolescents, pourra t-il connaître le même succès chez les millenials ?
Il sera d’ailleurs intéressant de voir quand sortira le roman en France (s’il sort) et à quelle période de latence avec la publication britannique.

Autre projet sur le bureau du créateur de CHERUB : l’adaptation télévisée de la saga. Réunions avec Komixx, première version d’un script, recherches de financement. En 2018, l’auteur fera clairement plus qu’écrire des romans.

Conclusion

Vous pouvez vous en douter, en comparant cet article avec les perspectives pour 2014, 2015, 2016 ou même 2017, le constat est flagrant : plus les années passent et plus l’actu officielle est moins nombreuse. Le signe d’une évolution majeure dans l’univers français de Robert Muchamore : il fut un temps pas si lointain où trois romans grands formats sortaient la même année.

Mais ça n’empêchera pas The CHERUB District d’être toujours aussi présent. Sur la Tribune comme sur les réseaux sociaux ! D’ici là, on vous souhaite évidemment une bonne année !

Découvrez Killer T, la nouvelle saga de Robert Muchamore

Quelques mois après son annonce, rentrons dans le détail et découvrons ensemble la quatrième série de Robert Muchamore, après CHERUB, Henderson’s Boys et Rock War.

On vous l’expliquait en mars dernier: après le confort des séries teenagers lucratives, Robert Muchamore a décidé de prendre un nouveau tournant dans sa carrière d’auteur. C’est dans ce but que Killer T, nouvelle saga éditée par Hot Key, sortira le 6 septembre 2018 au Royaume-Uni.

Sans plus attendre, voici la description du premier tome, dévoilée il y a quelques jours sur le compte Twitter de l’auteur:

Harry et Charlie sont deux adolescents dont la vie est façonnée par une société qui évolue autour d’eux.

Lui, est un anglais solitaire étudiant dans un lycée de Las Vegas.
Elle, une amie improbable, accusée d’avoir mélangé un lot d’explosifs.

Tous les deux vont se réunir à une époque où la technologie de correction de gènes commence à exploser. Dans de mauvaises mains, la correction bon marché de séquence génomique peut devenir l’arme la plus meurtrière de l’histoire. Face à ce constat, des terroristes ont créé Killer T, un virus synthétique dont le taux de mortalité atteint les 90%, et réclament un milliard de dollars pour libérer son vaccin…

S’étendant sur dix ans et posant des questions profondes et souvent terrifiantes, KILLER T est une histoire d’amour non sentimentale, un récit de la résilience humaine et surtout un roman de notre temps.

Bon, c’est vrai, la version originale gene-editing sonne mieux que « correction de séquence génomique » ! Mais vous l’aurez compris, avec Killer T, nous serons plongés dans une histoire futuriste où les bienfaits de la recherche feront très vite face à la réalité humaine.

Après la grossophobie, l’islamisme terroriste, la pédophilie, la drogue, les sectes encore la violence animale, Robert Muchamore s’attaque donc à un nouveau fait de société, moins connu, mais tout aussi important: les dérives du génie génétique.

À l’occasion de la présentation de sa nouvelle série, l’écrivain britannique a inauguré son compte Instagram, partageant notamment les proof copies du premier tome.

And so it begins! The very first batch of proof copies, for foreign publishers.

A post shared by Robert Muchamore (@muchamorerobert) on

Pour terminer, alors que CHERUB, HB et RW s’adressaient plus aux 11-16 ans (à peu près 😉 ), Killer T semble ici viser les Young Adults, les 18-25 ans. Une évolution pour Robert Muchamore qu’on ne pourrait contester. Alors qu’il devait plutôt se modérer avec Hachette Children’s (on rappelle qu’il devait respecter un nombre d’injures par roman), on hâte de le voir sans limite avec Killer T et Hot Key !