[EXCLU] Interview de John Aggs – le dessinateur de la BD CHERUB

Nous avons eu la chance de pouvoir interviewé John Aggs: celui qui dessinera la BD CHERUB, qui sortira en France le 4 avril prochain. L’occasion pour nous d’en apprendre plus sur les dessous de cette BD et sa genèse. Interview exclusive à lire immédiatement:

Bonjour. Tout d’abord, merci d’avoir accepté cette interview pour CampusCherub.com . Pouvez-vous vous présenter ?
Salut, Mon nom est John Aggs. Je suis un dessinateur et scénariste de bande dessinée. J’ai écris deux trois BD aussi, mais je ne m’appellerais pas pour autant un auteur …pour le moment.

Photo de John Aggs

Pourquoi faire une BD CHERUB ? Et qui a eu cette idée ?
Honnêtement, je n’en ai aucune idée. C’est probablement Robert ou son éditeur… Le dessinateur est la dernière personne à qui ont fait appel pour ce genre de chose. D’abord, il y a tout un tas de discutions avec le service marketing et le directeur artistique – Ensuite ils trouvent un scénariste et un concepteur pour adapter le livre. Puis, enfin, ils vont à la recherche d’un dessinateur. C’est un peu comme un film. Si ça se trouve, ils prévoient cela depuis des années, je n’en ai aucune idée!

Comment avez-vous procédez pour réaliser cette BD qui est adapté du roman Cherub – Mission 1 : 100 jours en Enfer?
En premier lieu, le scénariste, Ian, a dû couper beaucoup de passages du livre et compresser beaucoup de scènes. C’est vraiment dommage qu’il ait dû faire cela, mais autrement la BD aurait été un peut trop lente et surtout trop long. Une page du livre correspond à 4 pages de la BD, donc des éléments ont dû partir. Quoiqu’il en soit je pense que Ian a fait du bon travail. Il a réussi à attribuer le bon nombre de pages aux bonnes parties de l’histoire. Dans quelques uns des plus importants moments, j’ai eu beaucoup d’espace pour raconter l’histoire, et dans d’autres l’action est « compressée » pour accélérer la cadence.

Vous travaillez en collaboration avec Ian Edginton, comment procédez-vous ?
Haha, et bien c’est encore un de ces chocs des cultures… Cette question aurait été super pour une interview si j’avais eu des choses drôles à raconter quant à notre travail ensemble, mais pour te dire la vérité, je ne l’ai jamais rencontré !  Nous avons échangés par mail pour mettre au point deux ou trois choses, mais mis à part ça – je travail juste depuis son scénario sans son retour. De toute façon, c’est comme ça que travaille un bon auteur. Son script a été incroyablement facile à travailler et le fait que je n’ai pas eu besoin de beaucoup de va-et-vient est évidemment un point en sa faveur.  Du point de vue d’un artiste, un scénario solide qui permet de travailler rapidement et efficacement est souvent bien meilleur qu’une collaboration vibrante.

Avez-vous respecté toutes les indications données dans le livre de Robert Muchamore ou bien vous avez laissé parler votre imagination ?
Les descriptions de Robert Muchamore sur ses personnages et sur les différents lieux sont peu abondantes. Cela permet au lecteur de se faire leur propre image, mais cela permet aussi à un artiste comme moi de jouer beaucoup avec cela. De toute façon tout est dirigé par Robert. S’il n’est pas d’accord avec quelque chose, il a le droit de s’opposer !

Couverture provisoire de la BD CHERUB, réalisée par CampusCherub.com

Êtes-vous inquiété par le fait que des fans pourrait ne pas apprécier le portrait que vous faite des personnages ?
Oh absolument. J’ai fait l’erreur d’aller sur le forum CHERUB anglais quand les premières images de la BD sont sorties. Et bien je peux te dire que certains fans sont francs! Je suppose que je ne devrais pas en attendre moins des fans de CHERUB ! Tout ce dont vous devez vous souvenir quand vous lisez la BD est l’histoire que Robert a écrite pas les descriptions. Votre image de James est probablement très différente de la mienne. Robert l’a probablement écrite pour que nous imaginions tous nos propres images dans l’histoire. De plus, (et c’est quelque chose auxquelles les adaptations en BD se heurtent tout le temps) souvenez-vous que c’est quelque chose de distinct et de différent de 100 jours en Enfer. Ce n’est pas un remplacement, juste une adaptation. Cette BD peut toucher un tas de personnes qui n’ont jamais lues 100 jours en Enfer. S’ils l’aiment bien, ils iront probablement vérifier s’il n’y a pas d’autres tomes. Je parie qu’il y aura aussi une bande de fans qui détestera ce que j’ai fait, mais dans une année ou deux ils iront tous se plaindre à propos des personnages du film, et là je serais vite oublié !

Pourquoi une sortie en France avant le Royaume–Uni ?
Je crois que c’est censé être un secret, donc je ne vais pas en dire trop. A vrai dire, je souhaite qu’ils la sortent plus tôt en France. Je voulais la montrer au Festival international de la Bande Dessinée d’Angoulême (d’ailleurs pour tous les lecteurs français, je tiens à vous dire que vous avez le meilleur festival de la Bande Dessinée au monde.)

Pensez-vous adapter la suite de la série si le premier tome est un succès ?
J’essaie de ne pas être trop optimiste avec ce genre de choses. Il y a tellement de facteurs qui peuvent faire que le livre soit un succès ou un échec. Même si c’est un succès, quelque chose pourrait se passer avec l’éditeur qui pourrait le faire changer d’avis. Cependant, je croise les doigts.

Quelle est votre BD préférée ?
Oh, j’en ai une liste. « Les Gardiens Du Maser », de Massimiliano Frezzato, « Universal War One » de Denis Bajram and « Akira » de Katsuhiro Otomo sont mes préférés!

Merci de nous avoir accordé de votre temps.
Je vous en prie, à bientôt !

Vous pouvez déjà pré-commandez la BD Cherub sur Amazon, EN CLIQUANT ICI.