Interview d’Amy Collins [EXCLU]

Après avoir tenté de rencontrer Mr. Large, sans succès, j’ai demandé à l’ex-agent Amy Collins de répondre à quelques questions. N’étant pas disponible, nous n’avons pu que lui parler au téléphone. Malheureusement, ce que nous n’avions pas prévu c’est qu’il y a un grand décalage horaire entre l’Europe et l’Australie …

Bonsoir Amy. Excusez nous encore pour cette petite faute de parcours.
Ce n’est pas grave, a vrai dire je viens de rentrer chez moi.

Je pense que tu dois quand même être très fatigué, donc je vais faire le plus vite possible. A part ça, comment te portes-tu ?
Très bien. C’est vrai que CHERUB, les missions et le campus me manque beaucoup mais bon … la vie continue !

Tu as rejoins CHERUB en 1992 avec ton frère John. Comment te résous-tu a te dire que tu ne connaitra jamais tes parents ?
A vrai dire je ne m’y résous pas vraiment. A CHERUB, tout les agents ont perdu leurs parents. Ce qui me fait le plus de peine, c’est d’avoir perdu mon petit frère qui n’était encore qu’un bébé à l’époque ! Heureusement, il me reste mon grand frère qui veille sur moi constamment.

En parlant de ce dernier, tu l’as rejoins en Australie pour vivre avec lui et assouvir ta passion pour la natation. Comment ce passe la vie là-bas ?
Oh ! ce n’est pas si terrible que ça ! C’est vrai qu’il fait 40°C l’été mais on s’y fait très vite. Et puis je passe 6 heures dans l’eau par jour donc je ne m’en rends pas vraiment compte …

Tu es une grande sportive. Les garçons n’avaient pas de problème avec toi lorsqu’il s’agissait de … enfin je crois que tu vois ce que je veux parler, non ?
Pas du tout ! (Rires) En fait, on peut dire que je suis très difficile en matière de garçons mais ce n’est pas pour ça que je serai violente avec l’un d’entre eux !

Tu parles 4 langues et tu es en train d’étudier la biologie marine. Ce n’est pas trop éprouvant ?
Ces études sont très difficiles mais c’est ce que je veux faire donc je m’accroche.

Enfin dernière question, si tu devait manger un truc là, maintenant, ce serai quoi ?
Je ne sais pas … Mais pas quelque chose à base de noix en tout cas !

Très bien, et bien merci Amy pour cet entretien que tu a gentillement accepté de nous accordé et encore désolé pour l’appel à 3H du mat’ (Rires).
C’était un plaisir. Au revoir.

Donc résumons … Les 43 minutes de communication en Australie, ça devrait nous faire un total de … 87 Euros … Hum … Merci Amy ^^’

Entretien réalisé par Loïc