Le Temps des adieux – Clara, Lucas, Emma & Loïc

Depuis 2007 et ses débuts en France, CHERUB a connu de nombreux événements et projets outre les nombreuses publications de romans et les dédicaces. On parle ici des fansites, des vidéos YouTube, des missions de la C-Zone, du serveur Minecraft, des lives, des concours, ces petits riens qui faisaient vivre la communauté française. Derrière ces réalisations se cachent des fans, des hommes, des femmes, aujourd’hui bilingue, étudiant, réalisateur ou booktubeur. 

CHERUB se terminant, The CHERUB District se devaient de leur donner la parole une dernière fois. Le temps pour eux de se remémorer, de partager, de sourire, le Temps des adieux.

le-temps-des-adieux

Nous avons demandé à chaque fans (ou ex-fans selon les cas) de répondre à trois questions simples:

  • Peux-tu te présenter et expliquer aux jeunes fans ce que tu faisais dans la communauté française ?
  • Qu’a changé CHERUB dans ta vie ?
  • Si tu devais faire tes adieux à la saga, tu dirais quoi ?

Clara Le Gros 

Je faisais les 400 coups avec Louis ! On a fait CHERUB INCUT, un serveur Minecraft ainsi que le film Trafic :pclara
J’ai aussi écrit quelques articles pour The Cherub District (mais qui s’appelait à l’époque CampusCherub.com)!

CHERUB m’a permis de rencontrer pleins de personnes formidables (dont Robert M. héhéhhéhé) et de bien rigoler ! Les livres m’ont beaucoup fait rêver à l’époque et aujourd’hui « l’espionnage » est toujours quelque chose qui me tient à cœur car j’étudie la sécurité informatique. Mais c’est beaucoup plus tranquille que la vie d’un agent CHERUB (même un T-shirt orange a une vie plus palpitante haha). Je résumerai simplement en disant que CHERUB, grâce à tout ce qu’on a pu réaliser avec Louis + l’évasion de la lecture, m’a donné une certaine confiance et m’a permis de croire en mes rêves.

Chère série, merci pour tout ! Tu resteras à jamais dans nos cœurs !

clara-1

Lucas M

Hellow, moi c’est Nido, un belge de 17 ans, fan de CHERUB évidemment, mais aussi de livres en général, de jeux vidéo et de mangas/animes japonais. Pour ce qui est de mon rôle dans la communauté de CHERUB, j’ai (il y a fort longtemps) créé un Wiki CHERUB, projet sur lequel j’ai été rapidement rejoint par Bastien, actuel directeur de The CHERUB District, avant de délaisser peu à peu le wiki, qui a (je pense) été la base de La Database sur ce site.wiki-wordmark
J’ai découvert CHERUB en décembre 2010 (ça commence à faire longtemps !), j’étais en 6e primaire (l’équivalent de la 6e en France) et on m’avait offert 100 jours en enfer pour Noël. Au départ je n’étais pas trop partant pour lire ce livre très différent de ce que j’avais (et que j’ai toujours) l’habitude de lire : Fantasy & SF. Il n’empêche que je me suis lancé dans la lecture le jour même, et que j’ai fini le livre le soir même. Encore plus fou, je l’ai relu, en entier, le jour suivant. Bref, je me suis vite procuré la suite, et voilà, 6 ans plus tard j’ai lu toutes les 17 missions, en passant par la 8.5, la BD, les dossiers secrets, les Henderson’s Boys et même récemment Rock War.

Je ne dirais pas que CHERUB a énormément influencé ma vie mais il s’agit quand même d’un élément important de celle-ci. James et sa bande ont toujours été là quand il s’agissait de me remonter le moral, de me faire rire, et je prend toujours énormément de plaisir à lire les livres de Muchamore. J’ai fait découvrir la série à tout mes amis, bien que pour la plupart ils ont arrêtés de lire CHERUB. Et puis en lisant cette série je me suis ouvert à d’autres genres de livres et j’ai arrêté de me focaliser exclusivement sur la Fantasy et la SF.

528668_10150638473051734_1657629963_nPersonnellement j’ai a-do-ré la fin de la saga. Je sais que beaucoup de gens trouvent que les nouvelles missions sont moins bonnes que les anciennes, et je ne partage pas du tout cet avis. Je trouve au contraire que le style de l’auteur s’est beaucoup amélioré au fil des tomes, avec des missions toujours plus intéressantes, des intrigues toujours plus complexes, et des personnages toujours plus construits. Je ne compte plus le nombre de fois ou j’ai relu le premier tome (c’est certainement un nombre à 2 chiffres) mais quand j’ai relu récemment toute la série j’ai réalisé à quel point les premières missions étaient linéaires. Si les gens les préfèrent, je pense que c’est uniquement car « c’était nouveau » quand on les a découvertes pour la première fois (un peu quand on dit que la première génération de Pokémon était la meilleure). J’ai adoré les tomes 13 à 17, et je les trouve largement meilleurs que les tomes 1 à 4.
Par contre, je pense qu’il était en effet nécessaire de conclure la saga, qui il est vrai commençait à être longue. J’ai lu le tome 17 en anglais à sa sortie, et franchement je l’ai beaucoup aimé, malgré que j’aiété légèrement déçu de ne pas retrouver le premier scénario annoncé par l’auteur qui m’avait hypé à mort. C’était cool de retrouver tout le monde le temps d’un tome, je regrette seulement que l’épisode ISIS (Etat Islamique ndlr) n’ai pas été plus explosif (m’enfin fallait que ça reste réaliste, donc ça se comprend). Personnellement j’ai vraiment hâte de voir ce que Robert Muchamore nous réserve pour la suite, car avec Rock War il m’a convaincu qu’il pourrait écrire n’importe quoi et toujours me faire ressentir ce que je lis quand je lis CHERUB.

Emma Sab

J’ai été admin du premier forum RPG CHERUB, co-fondatrice de CampusCherub.com (avec Louis), et j’ai co-realisé un fan-trailer du premier tome (avec Louis aussi). À un moment, j’étais admin du serveur Minecraft CHERUB, j’ai également participé aux émissions sur Radio Haide, et je crois que c’est tout.

Mars 2011

Honnêtement, ce que j’ai fait en rapport avec CHERUB (fonder un fan site et tout) ont été la première pierre pour accomplir tout ce que j’ai fait aujourd’hui. Ça m’a réintroduit à l’anglais que je détestait avant–je vit au Canada maintenant et suis complètement bilingue. En relation avec les sites internet CHERUB, j’ai dû apprendre la programmation informatique et le graphisme–j’étudie ça maintenant et j’ai travaillé à Microsoft. En fait, en étant active dans la communauté CHERUB, essayer de faire de nouvelles choses, tout ça m’a vraiment fait découvrir mes passions.

CHERUB m’a appris beaucoup de leçons de vie et sans CHERUB, je ne pense pas que je serais où je suis aujourd’hui !

Loïc Berton

Alors, personnellement je n’ai que très peu connu The CHERUB District, puisque j’étais là encore avant cela, à l’époque de CampusCherub.com, que certains d’entre vous ont peut-être connu. J’ai été le premier à rejoindre l’équipe, qui, à l’époque, était composé de seulement Louis et Emma. J’ai été pendant quelques temps simple rédacteur pour devenir, au fil du temps et du développement du site, rédacteur en chef. Concernant ce que j’ai fais pour CHERUB ? Un travail de fan, que j’étais à l’époque mais que je suis moins aujourd’hui… : j’ai notamment écrit la toute première encyclopédie CHERUB (plus de 8 mois de boulot si je me trompe pas) qui a un peu évoluée depuis mais l’essentiel y est ; j’ai également participé à la traduction de Dark Sun, quand il n’existait pas encore en version française ; je suis également l’auteur d’une fan fic qui a été grandement appréciée par les fans (diffusée pendant l’été 2012 je crois) mais qu’il doit toujours être possible de retrouver en fouillant dans les archives du site ; et bien sur une multitude d’articles écrits ou co-écrits, ou de projets, qui, je l’espère, auront fait avancer CHERUB et sa communauté en France !

CHERUB, ça a été une grande part de mon adolescence. Je dirais même q12509437_1183820958311992_3612461357020877591_nue ça m’a presque forgé en tant qu’adulte. Avec du recul, je me dis que je n’aurais pas réagi de la même manière face à certaines situations compliquées de ma vie sans avoir lu CHERUB. Aujourd’hui c’est l’effet que ça me fait et je pense que CHERUB m’a beaucoup plus apporté que je ne pouvais l’estimer, et je remercie Robert pour son travail !

Clairement, je pense qu’il était temps d’y mettre un point final. CHERUB, après 10 ans d’existence, avait besoin d’une vraie fin. Et j’espère que c’est ce que va nous apporter cet ultime tome (car je ne l’ai pas encore lu). Je pense aussi que Robert devait avoir envie de passer à autre chose. Et c’est son choix. Cependant, aujourd’hui, en tant qu’adulte, j’espère que Robert saura se diversifier et nous proposer, dans le futur pourquoi pas, une série de roman pour adultes. Je les lirais, c’est sûr. J’attends donc avec impatience l’arrivée de ma commande Amazon, qui contient donc cet ultime opus, mais aussi le premier tome de Rock War, dont je vais également pouvoir me faire un avis.

J’espère en tout cas que la communauté CHERUB continuera de vivre malgré la fin de la saga et que vous saurez rendre un dernier hommage à vos héros favoris. Mais n’oubliez pas, ne sous-estimez jamais le pouvoir d’un bon bouquin  !


On espère que cet article vous aura plu ! N’hésitez à faire vos adieux à la série en commentaire (on ne sait jamais, peut-être que dans un futur numéro…). On se retrouve la semaine prochaine pour Le Temps des adieux, avec Nathan, Lisa, Jules & Tekoul !