Paroles de fans n°7: Sacha

Quatre ans après le dernier numéro, Paroles de fans fait son grand retour pour vous donner la parole, à maintenant trois mois de la fin de la saga.

Aujourd’hui, on s’intéresse à Sacha, 14 ans. Fan (entre autres) de drone et d’aéronautique, il a répondu le plus simplement du monde à nos questions. L’occasion de parler de sa passion pour le saga, de CHERUB 17, ou encore de l’avenir.

PDF #7

Tout d’abord, quand as-tu découvert CHERUB, et surtout comment ?

J’ai découvert CHERUB il y a trois ans, totalement au hasard. J’allais dans ma librairie pour acheter un livre à l’occasion de l’anniversaire d’une amie. En cherchant un livre, je suis tombé sur la couverture du premier tome. J’ai ensuite lu le résumé du roman: il m’a tout de suite séduit. Je l’ai donc acheté. Et voilà comment je suis devenu fan de cette série.

Justement, qu’est-ce qui t’a séduit dans CHERUB ?

Dans un premier temps, c’est l’espionnage. Puis le fait que ce soit des enfants m’a plu encore plus. Je me retrouvais dans le personnage de James.  La technologie aussi me plaît car tout est similaire avec la vraie vie et comme je suis un mordu d’high tech…

Tu as une citation ou un passage préféré ?

James en prof de maths ! Car je trouve que cela ne lui ressemble pas. Il n’est pas fait pour être prof: cette image me fait plutôt sourire.

As-tu une anecdote à nous raconter à propos de CHERUB ?

J’ai acheté Soleil Noir en Corse alors que je ne cherchais même pas à l’acheter. Après, j’ai aussi fait tomber L’Ange Gardien dans l’eau. J’ai marché sur un caillou, et la douleur m’a fait lâché le livre dans la piscine. Mais après un coup de sèche-cheveux, j’ai réussi à le lire.

Possèdes-tu le fameux T-shirt et/ou d’autres goodies ?

Oui, je possède seulement un T-shirt. Je le porte quand je fais du sport car ça me donne l’impression de faire le programme d’entraînement initial.

J’ai la même habitude: c’est parfait pour faire quelques tours de pistes.

Exactement.

J’imagine que tu es impatient de lire Commando Adams, le dernier tome de la saga.

À qui le dis-tu !!

Qu’attends-tu de cette ultime mission: du sang, des larmes, des rires ?

J’attends les trois. Je voudrais qu’il y ait quelque chose de fort qui marque les esprits. J’imagine donc beaucoup de sang.

As-tu déjà eu l’occasion de rencontrer Robert Muchamore lors d’une dédicace ?

Non, jamais mais j’aimerais bien.

Que penses-tu de ses deux autres séries, Henderson’s Boys et Rock War ?

Je les aime beaucoup moins. Je suis tombé sous le charme de CHERUB, à l’inverse de ces deux autres séries.

Que manque t-il à ton avis ? Plus de technologie ?

Exactement ! Et concernant Rock War, il y aussi le fait qu’il n’y a pas d’espionnage.

Pour toi, l’aventure Muchamore s’arrête après novembre, une fois le dernier tome publié, ou tu continueras avec les poches, les compilations, ou la nouvelle BD ?

Je continuerais seulement pour les compilations et les BD. Les poches ne m’intéressent pas vraiment.

Pour finir, est-ce que tu voudrais laisser un message à l’auteur ou aux fans de CHERUB ?

Tout simplement: « C’est dur, mais les agents sont encore plus durs ». Merci pour cette interview.

Envie d’être dans le prochain numéro ? Envoie-nous un mail à contact@cherubdistrict.com et dis-nous pourquoi tu mérites d’être interviewé(e) !