Robert Muchamore raconte sa vie dans « The Telegraph » !

Cet été un article sur Robert Muchamore a été publié dans le journal anglais « The Telegraph ». Dans cet article la journaliste demande à l’auteur de CHERUB de conter son quotidien et son enfance en utilisant quelques mots pour le définir. Voici la traduction de l’article en question (en sept points !) :

Robert Muchamore, 40 ans, est l’auteur de deux séries de romans d’espionnage pour les jeunes lecteurs, CHERUB et Henderson’s Boys. « The Recruit » (cf : 100 jours en enfer), le premier livre de la série CHERUB, publié en 2004, a été vendu à plus de trois millions d’exemplaires et a été traduit en 25 langues. Un roman graphique « The Recruit » et le dernier livre CHERUB, « Guardian Angel » (cf: L’ange gardien – sortie le 13/02/13), sont en librairie depuis peu au éditions Hodder Children’s Book. Mr Muchamore vit dans le nord de Londres (muchamore.com).

1. Routine : « Ma maison est remplie de lumière naturelle et j’ai du mal à dormir une fois que le soleil se lève. Donc, à ce moment de l’année (l’été donc), je me réveille à 6h du matin. Je bois du café au lit et je peux lire un magazine pendant un certain temps et écouter « Radio 4 ». Mon signal pour sortir du lit et se rhabiller c’est quand « Thought for the Day » commence vers 7h45 mais la plupart du temps je trouve ça ennuyeux. »

2. Jimmy : « Je suis le plus jeune de quatre frères et sœurs. J’ai 8 ans de moins que mon frère le plus proche, et de 14 à 16 ans de moins que mes sœurs. Alors, quand je grandissais, mon ourson Jimmy (photo ci-dessus) était mon substitut. Peu importe ce que faisaient mes frères et soeurs, Jimmy faisait toujours mieux qu’eux. Si l’un d’eux allait en voyage scolaire, Jimmy allait en voyage scolaire mais en plus aventureux. Si quelqu’un raconte une histoire over-the-top dans ma famille on l’appelle toujours «une histoire de Jimmy l’ourson». Mon père l’a gagné lors d’un tirage au sort scouts quand j’avais 2 ans. Apparemment, j’ai marché jusqu’à lui la première fois que je l’ai vu et j’ai dit : « Ah, c’est Jimmy ».
J’ai quelques autres ours qui sont stockées dans le grenier de ma maison, mais je n’ai pas le cœur à mettre Jimmy dans une boîte en plastique. Alors il reste assis sur une étagère ou dans une de mes chaises fantaisie. »

3. Ecriture : « Quand j’écris, mon objectif est de travailler une journée de 9 heures à 5 heures. L’objectif est d’écrire un chapitre chaque jour et de s’en tenir à cette routine. Je suis obsédé par cela. Actuellement je travaille sur un nouveau projet, et viens de terminer le premier livre, mais ce n’est pas un thriller d’espionnage … c’est quelque chose de complètement différent. »

4. Fans : « Le premier courrier que mes fans m’envoient est généralement gentil, mais une fois que je leur répond, ils commencent à me donner des informations bien plus intéressantes (du genre «Plus aucun enfant ne dis ça de nos jours» ou «Béthany est un personnage vraiment ennuyeux»). Les fans me demandent souvent s’il y aura un film CHERUB et qui y jouera James, le personnage principal. Ils se demandent si il y aura des auditions pour James dans leur ville natale … à force de regarder toutes ces émissions de télé réalité ils s’imaginent que le processus d’audition pour le film CHERUB sera le même. »

5. Controverse : « Pour écrire des livres pour un public, qui a entre 10 et 14 ans en moyenne, vous êtes bien obligé de faire face aux jeux vidéo violents et aux films d’action, il faut donc bien faire en sorte que les livres deviennent un peu violent et donc intéressant. Inévitablement, il y a des gens qui pensent que tout ce qui est destiné aux enfants ce doit d’être plus blanc que blanc. Moi, je ne pense pas qu’il y a quelque chose dans mes livres qui ne serait pas dans un épisode de EastEnders, mais vous obtenez des plaintes de parents ayant des opinions extrêmes. Mais pour une plainte je reçois aussi 20 ou 30 courriels de parents disant que leur enfant ne lisait plus de livres et qu’il a développé « une habitude de lecture » grâce à moi. »

6. Chimie : « J’ai gardé ce cahier d’exercices (photo ci-dessus) pour me rappeler ce que la chimie pouvait être amusante à l’école. Je faisait preuve de beaucoup d’entrain dans ces leçons. Parmi nous il y avait un groupe qui s’amusait à jouer dans un de ces labo de chimie complètement démodé, avec des éviers se trouvant au milieu des bancs. On avait l’habitude de mettre le feu à toute sortes de choses et à les jeter dans l’évier. Au début de « The Recruit » James s’attire des ennuis avec le professeur de sciences, Miss Voolt, qui est basé sur mon ancien professeur de chimie … »

7. LEGO : « Quand j’était enfant, j’étais le plus grand connaisseur de LEGO. Puis quand j’ai eu 12 ans, j’ai vendu tous mes LEGO parce que je voulais de l’argent pour m’acheter une console Atari. L’année dernière, j’ai décidé de renouer avec mon enfance et j’ai acheté ce camping-car Volkswagen en LEGO (photo ci-dessous). Un vendredi soir, j’ai étalé toutes les briques par terre et j’ai commencé à le construire, mais j’ai complètement sous-estimé combien de temps cela prendrait. Je n’ai fini qu’à trois heures du matin … »

Traduis de l’anglais par Loïc et Louis
SOURCE : http://www.telegraph.co.uk/culture/9450566/World-of-Robert-Muchamore-teen-author.html