Un Mois, une Critique #6: Bodyguard, meilleure que CHERUB ?

Bonjour à tous et bienvenue dans ce sixième numéro de UMUC !

Aujourd’hui, je vais m’intéresser à une série prénommée Bodyguard, dont le premier tome est sorti le 4 mars dernier aux éditions Casterman Jeunesse. Avant toute chose, je vous laisse découvrir le synopsis et la couverture:

Devenu à 14 ans champion de kickboxing par fidélité à la mémoire de son père, le jeune Connor Reeves est recruté par une branche secrète des services spéciaux britanniques : l’organisation BODYGUARD. Il intègre une unité exclusivement composée d’adolescents formés pour assurer la protection de jeunes célébrités. Après avoir suivi un entrainement poussé et appris à apprécier l’esprit de fraternité qui unit ses nouveaux condisciples, Connor se voit confier une première mission particulièrement ardue : assurer secrètement la sécurité d’Alicia Rosa Mendez, la fille du président des Etats-Unis ! Mais la jeune fille ne songe qu’à fausser compagnie à son escorte personnelle… alors même qu’un groupe de terroristes déterminés prépare son kidnapping. Malgré son manque d’expérience, Connor saura-t-il se montrer à la hauteur ?

Comparable à CHERUB ?

Il est rare que je compare un roman ou une série à CHERUB. D’abord parce que nous savons tous qu’un seul livre ne peut être associé à une série entière mais aussi parce que la plupart des séries n’ont pas le même thème, ou le même public. Mais là, plusieurs points font que Bodyguard peut et doit être comparé à CHERUB:

  1. Car Bodyguard et CHERUB sont tous les deux des branches secrètes des services spéciaux britanniques.
  2. Parce qu’ils possèdent le même éditeur français, Casterman en l’occurrence.
  3. Car le public des deux séries sont semblables, c’est-à-dire les pré-ados.
  4. Parce que Casterman n’arrête pas de comparer les deux séries à travers ses sites web.
Capture cherubcampus

La preuve irréfutable d’une promotion rondement menée

Mon avis

Après avoir lu le premier tome, je n’en veux absolument pas à Casterman de comparer les deux séries. En effet l’ADN est identique: beaucoup d’action, un rythme élevé, des personnages surdoués mais attachants.

Et à ma grande peine, je dois avouer que ce premier tome de Bodyguard est meilleur que n’importe quel roman de la saga CHERUB. Non seulement parce qu’il possède les qualités énumérées ci-dessus mais surtout parce qu’il est plus pertinent et surtout plus d’actualité. Robert Muchamore n’a qu’effleuré le thème du terrorisme à travers Sauvez la Terre alors que Chris Bradford a mis les pieds dans le plat. Il a su reprendre avec talent les thèmes des séries américaines Homeland et House of Cards pour les intégrer dans un roman pour ados: c’est vraiment fort.

Je vous recommande donc vivement de lire Bodyguard pour ressentir le même plaisir que j’ai eu en croquant ce premier tome.

Interview de Chris Bradford

Ce livre m’a tellement plus que Casterman nous a donné l’autorisation de réaliser une interview du nouvel auteur en vogue: Chris Bradford. Au programme ? Son quotidien, sa série et….. CHERUB.