« Il fallait remobiliser la communauté des fans de CHERUB »

Depuis hier, un Discord de la communauté francophone de CHERUB a vu le jour, sous l’impulsion de The CHERUB District, du wiki CHERUB et du forum CHERUB Campus. Le serveur se veut le point central des fans de l’univers de Robert Muchamore, avec l’actualité en temps réel, des échanges et débats entre fans, des memes pour rire ensemble ainsi que des soirées événements. Je reviens pour la Tribune sur les raisons de sa création.

Histoire de doudou

Il y a t-il un âge pour arrêter d’aimer CHERUB ? À maintenant 21 ans, cette question ressurgit de temps à autre dans mon esprit, alors que désormais, je suis fan de l’univers depuis la moitié de mon existence. Surtout, l’interrogation va souvent de paire avec une autre : peut-on continuer à supporter quelque chose de terminé ? Grand penseur mais philosophe médiocre, il semblerait que je n’ai pas la réponse idoine. Autant il me semble normal d’aimer un acteur décédé (Louis de Funès pour ne citer que lui), autant on ne supporte plus un club de football après sa dissolution. Mais l’aspect enfantin de CHERUB vient encore plus brouiller les cartes, puisqu’une fois l’enfance et l’adolescence passées, les gens ont tendance à renier ou à oublier leurs passions (dé)passées, pour « grandir » et « mûrir ».

Heureusement, au-delà de ces réflexions, alors que nous sommes en mai 2020, j’ai toujours tendance à faire ce qu’il me plaît. Je reste ce sentimental qui trimballe sa peluche au fil des déménagements depuis deux décennies. On a passé des nuits fabuleuses à dormir ou à rester éveillés ensemble, pourquoi je la renierais ? Si cet hippopotame bleu fait figure de doudou d’enfance, CHERUB ressemble lui à un doudou d’adolescence, que je chéris pour ces moments de lecture passionnels mais aussi parce qu’il a été un moteur dans ma maturation à travers ce site et l’activité qui en a découlé.

TikTok et supermarchés

Depuis 2012, année à partir duquel j’ai commencé à être actif dans la communauté des fans avec le wiki CHERUB, j’ai rencontré et croisé des gens talentueux qui se sont aussi construits à travers la saga. Ils sont aujourd’hui acteur, développeur, militaire, danseur, agent littéraire, réalisateur ou en doctorat à Montréal, Londres, Berlin, Paris…
Se considèrent-ils encore comme fan de CHERUB ? Si non, à quel moment ont-ils lâché prise ? Si oui, comment cela se concrétise ? J’imagine qu’ils relisent les romans tous les 3-4 ans, découvrent étonnés l’existence d’une BD Chute Libre et que leur yeux scintillent dès qu’ils voient le logo de l’organisation dans le rayon livres d’un supermarché. Mais leur lien avec l’univers de Robert Muchamore s’arrête là.

Seulement, s’il y a des anciens, CHERUB perdure et se profile comme une saga quasi multi-générationnelle : il suffit de se rendre dans les commentaires des vidéos du Studio, sur YouTube, pour s’en rendre compte.

Extrait de la vidéo « LA MEILLEURE COUVERTURE ? (Débat #4)
Extrait de la vidéo « CHERUB EXISTE ? (L’Ultime Débat) »

De nouveaux fans de 12-13 ans apparaissent chaque année. Ils sont sur TikTok, écoutent Bigflo & Oli et ne connaissent pas Robert Muchamore sans barbe. Ils peuvent découvrir 100 jours en enfer lundi et finir Commando Adams dimanche. Ainsi, ils ne s’investissent pas autant que celui qui sortait du collège un jeudi soir et courrait à la librairie du coin parce que Vandales venait de sortir (c’est moi). Ces fans sont pourtant aussi légitimes que n’importe qui, et ils méritent de rencontrer d’autres admirateurs de la série, comme à la grande époque de CampusCherub.com et du forum CherubCampus.org. En tout cas, il y a aujourd’hui un monde vertigineux entre ses différents fans, et je pensais ces derniers mois que seule une série TV pouvaient les rassembler.

Confinement

Bientôt quatre ans que la dix-septième et dernière mission était parue, et je ne faisais que croiser les doigts en attendant que le projet se fasse. Plus de nouvelles vidéos sur le Studio, aucune nouveauté sur la Database, cinq articles en deux ans sur la Tribune : sans série TV, The CHERUB District se résignait à mourir de sa belle mort, quand ma plus grande action de l’année consistait à payer le domaine Internet du site. Et puis évidemment, il n’y a pas que CHERUB dans la vie, on a d’autres passions, d’autres passe-temps : lire Rock War et Killer T ne semblait plus une si grande priorité pour moi.

Sauf qu’il y a le confinement bien sûr, comment ne pas en parler. Plus d’un mois à s’occuper chez soi, (presque) sans travailler. Littéralement du temps à tuer. C’est donc au bout de 40 jours que j’en suis arrivé à checker les audiences du site, qui baisseraient logiquement depuis quelques mois, mais qui avaient connu un regain inattendu en avril.

En l’espace de 24 heures, voir ces chiffres et découvrir l’activité d’un Reddit anglais et du wiki français m’a reboosté : il fallait remobiliser la communauté des fans de CHERUB.

Bienvenue en 2020

Le problème, c’est qu’il y a un éparpillement des fans, entre ceux sur Twitter, ceux sur Facebook, d’autres sur le wiki, certains passent sur le forum, sans oublier The CHERUB District et notamment le Studio, et puis il y a un Reddit et Instagram. Comment réunir toutes ces communautés différentes en un même endroit ? Bon, je crée un faux suspense vu les premiers mots de cet article, mais c’est pour souligner qu’il y a eu réflexion. Ce serait tellement prévisible de se lancer dans un projet la tête la première juste parce qu’il y a le confinement.

Ainsi, avec la grande participation du wiki CHERUB et le soutien du forum Campus Cherub, nous avons lancé un Discord, cet outil multiforme à mi-chemin entre chat, forum et réseau social, taillé pour 2020. Surtout, c’est endroit simple et adapté pour tout type de fan. Son ambition est donc simple : tous se réunir dans un lieu commun, qu’on soit un fan de la première heure ou ce T-shirt rouge encore tout sourire de découvrir les aventures de James et sa bande.

Un tweet drôle de Robert Muchamore ? C’est sur le Discord. La Tribune vient de sortir un nouvel article ? C’est sur le serveur. Un meme qui parle de pelle et de Lauren Adams ? Discord. Le bot Norman Large qui s’énerve sur un fan ? Pareil. Le wiki recrute ? Vous le saurez aussi. Un fan-art à partager ? Vous savez où aller. Je pourrais écrire pendant encore longtemps comme ça, tant le Discord permet de réunir et de divertir des centaines et des centaines de fans, de jour comme de nuit.

Imaginez un lieu où l’on se retrouve le soir pour discuter et jouer ensemble, juste parce qu’on aime la même saga. Imaginez un RPG solide et durable permettant à chacun de devenir agent de CHERUB. Imaginez la somme d’individualités et de talents sur un même serveur. Vous reconnaîtrez qu’il y a matière à faire de grandes choses.

Alors, est-ce qu’il y a un âge pour arrêter d’aimer CHERUB ? Personnellement, oui je le pense. Parce que c’est la vie, parce qu’on trouve mieux. « Avec le temps va, tout s’en va  » non ?
Mais quand on aime toujours, qu’est-ce qu’on peut bien faire ? Beaucoup de questions, enfin une réponse.

CHERUB fête ses 10 ans en France: le concours d’anniversaire / TERMINÉ

À l’occasion des 10 ans de CHERUB en France, The CHERUB District organise un grand concours pour vous faire gagner des cadeaux, ultimes pour n’importe quel fan de la saga.

Le principe est simple: 25 questions, 4 points par question, les dix premiers à 100 points remportent le concours. Si d’ici le 25 février, date de la fin du concours, les dix vainqueurs ne sont pas désignés, ceux qui auront le plus de points pourront prétendre à un lot.

Voici les lots:

  • de la 10e à la 8e place: 1 dog-tag et cinq stickers
  • de la 7e à la 5e place: 1 dog tag, cinq stickers, 1 pochoir et 1 carte postale
  • de la 4e à la 2e place: 1 dog tag, cinq stickers, 2 pochoirs, 1 carte postale et un jeu de carte
  • pour le 1er: 2 dog tags, dix stickers, 3 pochoirs, 2 cartes postales, un jeu de carte et un mug

Vous pouvez retrouver les questions ci-dessous. Un petit conseil avant de participer: toutes les réponses aux 25 questions se trouvent sur la Database ou sur la Tribune.

Bonne chance ! 😉

Perspectives pour 2017

Si dans l’univers de Robert Muchamore, 2015 fut aussi calme que 2016 fut chargée, à quoi peut-on s’attendre pour le crû 2017 ? On sort comme chaque année notre boule de cristal, et on vous explique tout ça en détail.

En France (et donc en Suisse et en Belgique aussi)

Vous le savez pertinemment: il y aura moins de sorties en 2017 qu’en 2016. Alors qu’on pouvait compter jusqu’à sept sorties l’année dernière (Rock War 1, Les Dossiers secrets, Henderson’s Boys 7 et CHERUB 15 en poche, CHERUB 1 et 2 collector, réédition de la BD et enfin CHERUB 17), voici les projections pour cette année:

  • Réédition de Rock War – Tome 1: La Rage au cœur / 18 janvier 2017
  • Rock War – Tome 2: L’enfer du décor / 18 janvier 2017
  • BD – CHERUB 2: Trafic / avril 2017
  • CHERUB – Mission 16: Hors-la-loi en poche / mai-juin 2017

Voilà donc les quatre nouveautés qui sont déjà actées. Néanmoins, on peut s’attendre à d’autres surprises. On pense notamment à Rock War – L’audition, cette petite histoire d’une centaine de pages, qui permet notamment de découvrir l’univers de Rock War. Chez The CHERUB District, on pronostique une sortie pour le printemps, voire pour la rentrée prochaine.

On ne sait pas encore si Casterman a officiellement lancé le cycle des rééditions de CHERUB. Peut-on imaginer une réédition à l’instar de ce qui a été fait en Angleterre, avec de nouvelles couvertures ? C’est fort probable, pour ne pas dire certain. De là à commencer dès cette année, dans l’optique des prochaines fêtes, il n’y a qu’un pas.

Dans l’hypothèse qu’une nouvelle réédition n’est pas (immédiatement) lieu, on pourrait en revanche s’attendre une suite des coffrets collectors, comme nous avons pu le voir avec les deux premiers tomes, en novembre dernier.

En Angleterre

C’est toujours intéressant de voir ce qui se fait de l’autre côté de la Manche, une sorte d’avant-première avant que Casterman emboîte le pas en France.

D’abord, c’est plutôt l’inverse qui se passera: Hachette Children’s Books emboîtera le pas de la France, en publiant début juin la bande dessinée de Trafic, adaptée en anglais par Andrew Donkin (l’un des hommes derrière l’adaptation BD d’Artemis Fowl). Le même jour, les fans anglais pourront retrouver la version poche de New Guard, la dernière mission de CHERUB.

Enfin, pour les fans de Rock War, l’ultime tome de la série (et c’est officiel), Crash Landing, que l’on peut traduire par Atterrissage forcé, sera disponible le 5 octobre prochain.

Sur le site

Qui dit nouvelle année dit résolutions. Ainsi, pour 2017, l’équipe de The CHERUB District s’est résolu à:

  • continuer d’être actif. Alors que CHERUB s’est arrêté avec le tome 17, diminuant ainsi le nombre de fans intéressés, nous nous engageons à poursuivre l’activité du site, en poursuivant les nouveautés sur la Tribune et sur la Database.
  • révolutionner le Studio. Pôle le moins l’attractif du site, nous avons décider d’y remédier et de changer sa ligne éditoriale, qui ne convenait ni aux fans, ni aux rédacteurs. Plus d’infos à suivre dans les prochaines semaines.
  • proposer des concours. Après le succès des CHERUB Awards, la volonté de lancer d’autres concours s’est largement imposé. Avec l’accord de Casterman, nous lancerons prochainement de nouveaux concours, avec des mugs, des dog tags et des jeux de cartes à la clé.

Résultats et vainqueurs des CHERUB Awards

Au terme de sept jours de votes acharnés, les fans ont désignés les grands vainqueurs de l’édition 2017 des CHERUB Awards. Vous avez été exactement 445 à participer à ce concours, et on vous en remercie !

Désormais, place aux résultats, catégorie par catégorie:

La meilleure mission – Les Survivants

  1. Celle des Survivants – 24,7% (110 votes)
  2. Celle de 100 jours enfer – 17,3% (77 votes)
  3. Celle d’Arizona Max – 17,1% (76 votes)
  4. Celle de Trafic – 10,8%
  5. Celle de Sang pour Sang – 9,9%
  6. Celle de Mad Dogs – 9,7%
  7. Celle de Vandales – 5,8%
  8. Celle de Commando Adams – 4,7%

Un quart des votants ont donc désigné l’aventure contre la secte des Survivants comme meilleure mission de l’histoire de CHERUB. Et on peut les comprendre: face à la manipulation mentale et à une explosion imminente, la bande de James s’en est sortie vivante, quitte à finir littéralement dans la merde !

Le pire bad guy – Le Führer

  1. Le Führer – 34,4% (153 votes)
  2. Norman Large – 16,2% (72 votes)
  3. Les Survivants – 14,8% (66 votes)
  4. Leonid Aramov – 14,4%
  5. Sasha Thompson – 12,1%
  6. Keith Moore – 8,1%

Alors qu’un duel Norman Large – Le Führer se profilait à quelques jours de la clôture des votes, c’est finalement celui qui est également connu sous le nom de Ralph Donnington qui remporte et écrase cette catégorie. Ses coups de sang et ses meurtres (presque) gratuits ont su vous convaincre, reléguant les cinq autres nominés au rang d’enfants de chœur.

La plus belle couverture française – À la dérive (GF)

  1. Le tome 7 grand format – 28,1% (125 votes)
  2. Le tome 6 grand format – 19,8% (88 votes)
  3. Le tome 15 grand format – 16,9% (75 votes)
  4. Le tome 10 grand format – 14,2%
  5. Le tome 2 en poche – 12,6%
  6. Le tome 1 en poche – 8,5%

Ce vote, purement esthétique, a montré la large domination des couvertures grand format, avec moins de 80% de vos vote. Mais la réalité du tome 7 lui a sans doute permis de dominer sa catégorie, en montrant les (més)aventures russes de James.

Le meilleur décor – Le Grand Jeu

  1. Celui du Grand Jeu – 23,6% (105 votes)
  2. Celui des Survivants – 20,7% (92 votes)
  3. Celui de La Vague Fantôme – 17,5% (78 votes)
  4. Celui d’Arizona Max – 16,4%
  5. Celui d’À la dérive – 15,5%
  6. Celui du Clan Aramov – 6,3%

Dans cette catégorie plutôt homogène, c’est donc les décors californiens du tome 10 qui l’emportent. Moi qui avait personnellement voté pour Le Grand Jeu, j’adhère totalement à ce choix: Las Vegas est un mythe, et Robert Muchamore l’a parfaitement retranscrit dans le roman. Petite déception malgré tout pour La Vague Fantôme qui aurait peut-être méritée mieux, en décrivant la pauvreté de Malaisie ainsi que le tsunami avec un réalisme saisissant.

La meilleure scène – La bataille du réfectoire

  1. La bataille du réfectoire – 35,1% (156 votes)
  2. Le premier coup de pelle de Lauren – 24,9% (111 votes)
  3. La déclaration d’amour de James – 20,2% (90 votes)
  4. L’affaire de la baignoire – 19,8% (88 votes)

Lors de la présentation de la catégorie, j’avais écrit avoir une petite idée du gagnant, et 156 votants ont confirmé mon intuition. En effet, cette scène est tout simplement mythique, et il était difficile de ne pas finir le tome 7 avec le sourire notamment grâce au surréalisme et à l’absurdité de l’histoire.

La pire couverture étrangère – Le tome 3 russe

  1. Le tome 3 russe – 27,2% (121 votes)
  2. Le tome 6 chinois – 21,6% (96 votes)
  3. Le tome 1 hongrois – 19,3% (86 votes)
  4. Le tome 4 néerlandais – 12,8%
  5. Le tome 6 espagnol – 9,7%
  6. Le tome 2 néerlandais – 9,4%

On le savait, cette catégorie était très relevée, les graphistes étrangers avaient mis la barre très haute. C’est finalement le dessinateur russe, après quelques shots de vodka, qui s’impose, avec cette magnifique représentation de la course poursuite d’Arizona Max, avec James et Lauren. Petite pensée pour le graphiste hongrois, qui a réalisé la couverture sans lire le livre, puisque aucun serpent n’apparaît dans le tome 1 !

Le pire couple – Kerry et Bruce

  1. Kerry Chang et Bruce Norris – 24,9% (111 votes)
  2. Michael Hendry et Dana Smith – 24,7% (110 votes)
  3. James Adams et Amy Collins – 24,5% (109 votes)
  4. Ryan Sharma et Natalka – 13%
  5. James Adams et Dana Smith – 12,8%

WOUAH ! On aurait voulu le faire, on y serait pas arrivé ! Au terme d’un final haletant, c’est le couple Chang-Norris qui s’impose, à la voix près. Là aussi, c’est compréhensible, on a connu pas mal de couples WTF dans la série. Il était donc difficile de faire son choix. Cela aurait mérité un deuxième tour avec un duel à trois…

Le meilleur tome de la saga EVER

  • 18e – Le Clan Aramov / 0% (0 vote !)
  • 17e – La Vague Fantôme / 1,3%
  • 16e – Vandales et Hors-la-loi / 1,8%
  • 14e – Black Friday / 2,2%
  • 13e – L’Ange Gardien / 2,7%
  • 12e – Mad Dogs et Soleil Noir / 2,9%
  • 10e – Crash / 3,4%
  • 9e – Commando Adams / 3,6%
  • 8e – Le Grand Jeu / 4,3%
  • 7e – À la dérive / 5,4%
  • 6e – Sang pour Sang / 7,2%
  • 5e – Chute Libre / 9,4% (42 votes)
  • 4e – Arizona Max et Trafic / 10,1% (45 votes)
  • 2e – Les Survivants / 13,5% (60 votes)
  • 1er – 100 jours en enfer / 17,3% (77 votes)

On savait que les chiffres ne seraient pas astronomiques puisque vous pouviez voter pour les 18 tomes de la saga, il faut donc féliciter 100 jours en enfer, qui, en dépassant la barre des 15%, peut désormais être considéré comme le meilleur roman de l’histoire de CHERUB. Notons malgré tout que les sept premiers tomes trustent les sept premières place de la catégorie: je vous laisse en tirer les conséquences !

Les vainqueurs

Pour désigner les vainqueurs, nous avons d’abord pris en compte le plus grand nombre de catégories vainqueurs. Ainsi, sur les 445 participants, ils sont quatre à avoir trouvé six des huit catégories et quatorze à avoir fait un 5/8. Après quoi, un tirage au sort fut effectué. Voici donc les vainqueurs:

  • 1 Sac + 1 T-shirt + 1 Dog tag: Adrien P, Charles F, Carine S
  • 1 T-shirt + 1 Dog tag: Nadège A, Marine L, Lucas M
  • 1 Dog tag: Amandine D, Yanis C, Jeanne M

Bravo à eux ! Ils seront contactés par mail dans les prochains jours !


On espère que vous avez apprécié désigner les CHERUB Awards. N’hésitez pas à dire ce que vous pensez des résultats en commentaire. On se retrouve très prochainement pour d’autres articles (et d’autres concours) sur la Tribune !